Articles

L´Iran exige plus d´engagement de l´Europe pour sauver l´accord nucléaire

Téhéran, 19 février (Prensa Latina) Le chancelier de l´Iran, Mohammed Yavad Zarif, a exigé davantage d´engagement des pays européens pour sauver l´accord nucléaire face aux appels étasuniens à l´abandonner.


Dans un discours lors de la Conférence de Sécurité à Munich, cité hier par des médias locaux, Zarif a demandé aux nations du vieux continent de s´écarter de l´unilatéralisme nord-américain qui viole y compris les résolutions de l´ONU par le retrait de cette nation du pacte nucléaire.

"L´Iran ne peut pas assumer toute la facture des succès vitaux de la sécurité globale, que cela soit par l´accord nucléaire ou la lutte contre le narcotrafic", a précisé le chef de la diplomatie par le biais de réseaux sociaux.

Il a ensuite signalé qu´il est l´heure pour l'Europe de se mouiller si elle souhaite nager contre la dangereuse marée de l´unilatéralisme étasunien.

Zarif a estimé que le Plan Intégral d´Action Conjointe (JCPOA, pour son acronyme en anglais), ou pacte nucléaire, est le meilleur accord que pouvaient obtenir l´Iran et six puissances mondiales (États-Unis, Royaume-Uni, France, Russie, Chine et Allemagne).

"La République Islamique joue un rôle important dans la sécurité et la stabilité au Moyen-Orient et dans le monde en respectant sa part du JCPOA, mais ne peut seule en assumer le prix", a-t-il souligné.

Le chancelier a fait l´éloge du mécanisme de paiement direct créé par l´Europe pour éluder les sanctions anti-iraniennes, même s´il l´a considéré insuffisant compte tenu de ce que peuvent faire les États du vieux continent pour sauver l´accord nucléaire.

peo/tgj/arc