Agence de Presse de l'Amérique Latine

Des millions d'électeurs valident par leur vote la démocratie cubaine

La Havane, 25 février (Prensa Latina) Des millions de cubains ont voté hier pour donner leur avis sur la nouvelle Constitution de la République confirmant ainsi leur soutien au système démocratique de l'île.


Dans une ambiance festive, par une journée de chaleur et sans pluie, les électeurs se sont mobilisés dans les 15 provinces du pays pour répondre  à la question : "Ratifiez-vous la nouvelle Constitution de la République?"

D'après les derniers chiffres publiés ce dimanche par la Commission Électorale Nationale (CEN), à 17:00 h, heure locale, sept  millions 524 mille 318 citoyens de plus de 16 ans avaient déjà exercé leur droit de vote, ce qui correspond à 81,53 pour cent des personnes inscrites sur les listes électorales.

La CEN a prévu une conférence de presse ce lundi afin de donner les résultats préliminaires d'un référendum qualifié d'historique en raison de l'opportunité qu'il a fourni aux cubains de ratifier une Carta Magna élaborée collectivement et qui confirme l'irrévocabilité du projet socialiste tout en garantissant les droits des citoyens.

À la fermeture des plus de 24 mille centres de vote, les urnes ont été ouvertes afin de procéder au comptage  des bulletins, une opération qui se fait en public sur cette île.

Dans les centres de vote de la capitale et du pays, Prensa Latina et d'autres médias ont pu constater que les bulletins en faveur de la nouvelle Constitution étaient amplement majoritaires, mais il faudra attendre pour connaitre les résultats précis de la consultation.

Après avoir été voter, le président Miguel Díaz-Canel a répété que cette nouvelle Loi des  lois était un texte pour le présent et l'avenir de la nation.

Il s'agit, en effet, d'un document moderne et de progrès qui nous permet de rendre plus simples de nombreuses démarches et de nous projeter vers l'avenir avec davantage d'assurance. À partir de là, l'Assemblée Nationale du Pouvoir Populaire approuvera la nouvelle Constitution qu'il faudra ensuite mettre en pratique. "Nous  sommes en train d'étudier le meilleur moment pour voter les décrets d'application et donner vie aux lois inscrites dans cette nouvelle Constitution", a assuré le président.

Cette journée électorale a également permis à Cuba de réitérer son soutien au Venezuela et au président NicolásMaduro à un moment où les États-Unis intensifient leur croisade visant à changer le régime légitime du Venezuela et multiplient leurs menaces d'intervention militaire.

Díaz-Canel lui-même a condamné l'ingérence nord-américaine dans les affaires internes du Venezuela  et la complicité avec Washington à laquelle se prêtent certains gouvernants d'Amérique Latine.

Pour sa part, le premier vice-président, Salvador Valdés, a demandé que soit respecté le droit souverain des vénézuéliens à trouver eux-mêmes une solution à  leurs problèmes et que l'on applique strictement le Droit International et la Charte de l'ONU dont les propositions et les principes se fondent sur la paix , l'égalité entre les États et la recherche de solutions pacifiques excluant tout recours à l'usage de la menace et de la force.

Une fois que cette nouvelle Constitution qui- comme semblent l'indiquer les premiers résultats-  ait été ratifiée par le référendum, elle devra être approuvée  par  l'Assemblée Nationale du Pouvoir Populaire avant d'être publiée dans la Gazette Officielle de la République, comme le prévoient les Dispositions finales du texte suprême. Après cette dernière étape, elle pourra enfin entrer en vigueur.

peo/wmr