Agence de Presse de l'Amérique Latine

Cuba rejette les accusations des États-Unis concernant une prétendue présence militaire au Venezuela

La Havane, 25 mars (Prensa Latina) Cuba a rejeté de manière catégorique les accusations du vice-président des États-Unis, Mike Pence, et d´autres fonctionnaires de ce pays, concernant la soi-disant présence de militaires insulaires qui "entrainent", "contrôlent" ou "intimident" au Venezuela.


Sur le réseau social Twitter, le chancelier cubain, Bruno Rodriguez, a manifesté que de telles accusations sont de grossiers mensonges qui font partie d´une féroce campagne de propagande maccartiste déployée par le Gouvernement des États-Unis.

Le chef de la diplomatie cubaine a déclaré que Cuba et le Venezuela maintiennent une relation de respect mutuel et de réelle solidarité, sans intervention dans les affaires internes et sans subordination politique.

Il a ce sens souligné que l´île réaffirme son soutien au président constitutionnel Nicolas Maduro, et à l´union civique et militaire du peuple bolivarien.

Le mois dernier, la nation caribéenne avait également rejeté les accusation du Gouvernement de Washington selon lesquelles Cuba avait une "armée privée" à Caracas.

Bruno Rodriguez avait alors rejeté ces accusations en soulignant la présence réelle au Venezuela de plus de 20 mille collaborateurs cubains, principalement dans les domaines de la santé et l´éducation, puis de la culture et du sport.

peo/ga/ybv