Agence de Presse de l'Amérique Latine

Cuba condamne la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté israélienne sur le Golan

La Havane, 25 mars (Prensa Latina) Le Ministère des Affaires Étrangères cubain a condamné de la manière la plus énergique l'intention manifestée par le Gouvernement des États-Unis de reconnaitre la souveraineté d'Israël sur la partie occupée du Golan.


"Cet acte constituerait une violation flagrante de la Charte des Nations Unies, du Droit International et des résolutions votées à ce sujet par le Conseil de Sécurité; en particulier la résolution 497 de 1981", précise la déclaration du Ministère.

Selon le Gouvernement cubain, cette nouvelle manœuvre de Washington vulnérabilise les intérêts légitimes du peuple syrien et des nations arabes et islamiques; elle aura de graves conséquences pour la stabilité et la sécurité au Moyen Orient et augmentera encore davantage les tensions existant dans cette région déjà si volatile.

Cuba demande au Conseil de Sécurité d'assumer les responsabilités que lui assigne  la Charte de l'ONU pour maintenir la paix et la sécurité dans le monde, et donc de prendre toutes les décisions nécessaires pour empêcher cette action unilatérale de la part des États-Unis qui soutiennent les projets d'annexion d'Israël. Les Hauts du Golan ne peuvent pas faire partie d'Israël: ils sont une partie occupée de territoire syrien.

Le Ministère des Affaires Étrangères a précisé que Cuba continuera à soutenir les  demandes de la Syrie concernant la restitution des Hauts du Golan, territoire qui lui a été quité par Israël lors de la guerre de 1967; cette restitution devant s'accompagner d'un départ complet et inconditionnel d'Israël, non seulement des Hauts du Golan mais de tous les territoires occupés par son armée.

La semaine dernière, le président des États-Unis, Donald Trump, a affirmé qu'il était temps de reconnaitre la souveraineté d'Israël sur les Hauts du Golan. Cette proposition -qui a réjoui le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu- a été condamnée par la communauté internationale, y compris par les pays européens alliés des États-Unis.

peo/mv/wmr