Agence de Presse de l'Amérique Latine

Un membre du Congrès nord-américain critique l'annulation de l´accord entre la ligue de Baseball des États-Unis et Cuba

Washington, 9 avril (Prensa Latina) Le membre du Congrès nord-américain Steve Cohen a critiqué le Gouvernement de son pays qui vient d'annuler l'accord entre les Grandes Ligues de Baseball (MLB) et la Fédération Cubaine de Baseball (FCB). Cette décision a aujourd'hui fait l'objet de plusieurs condamnations dans les deux pays.


"Tout au long de l'histoire si souvent conflictuelle entre nos deux pays, le baseball a été un facteur d'union entre cubains et nord-américains", a écrit le représentant démocrate pour le Tennessee sur son compte Twitter.

Selon lui, empêcher que les joueurs cubains puissent être recrutés par une équipe nord-américaine de la MLB "cause préjudice non seulement  au baseball professionnel, mais aussi aux récentes avancées diplomatiques entre nos deux pays", écrit-il en faisant référence au rapprochement initié entre La Havane et Washington sous l'administration de Barack Obama (2009-2017).

"Cette décision de l'administration actuelle ne correspond absolument  pas à l'esprit de Minnie Miñoso", ajoute ce membre du Congrès en faisant référence au légendaire joueur de baseball cubain (1925-2015), le premier noir d'Amérique Latine à jouer dans une équipe de la MLB.

Rick Larsen, autre représentant du parti démocrate, semble aussi avoir des critiques contre cette décision du président Donald Trump lorsqu'il écrit sur son compte Twitter: "Alors maintenant, il s'en prend au baseball aussi? L'administration Trump annule le traité que les Grandes Ligues avaient passé avec Cuba".

En effet, les médias nord-américains ont fait savoir ce lundi que le Gouvernement Républicain de Trump avait annulé un décret de l'administration Obama rendant possible aux Grandes Ligues nord-américaines de recruter des joueurs cubains résidant à Cuba.

Pour l'administration Obama, la Fédération Cubaine de Baseball (FCB) et le Gouvernement cubain étaient deux choses différentes, et, suite à cette prise de position du Gouvernement des États-Unis de l'époque,  la MLB et la FCB parvinrent à signer un accord en décembre dernier.

Une telle convention (historique aux yeux de nombreuses citoyens des deux pays) eût permis aux équipes de la "Gran Carpa" ("Le Grand Chapiteau"), comme on l'appelle, de recruter  directement des joueurs de baseball cubains sans que ces derniers aient à quitter leur pays ou à devenir la proie du trafic d'être humains.

Mais, selon l'agence Associated Press, le Département du Trésor (ministère des Finances des États-Unis) a envoyé vendredi dernier une lettre aux avocats de la MLB les informant que la nouvelle administration annulait la décision de l'administration Obama permettant à la MLB de verser une indemnité à la FCB pour la libération de chaque joueur.

Apprenant la nouvelle, la FCB a dénoncé cette décision de l'administration Trump estimant que l'accord conclu entre les deux fédérations avait pour but d'en finir avec le trafic des êtres humains et de normaliser le recrutement des joueurs cubains engagés par les grands clubs de ligue.

"Comme nous l'avons dénoncé en son temps, le sénateur Marco Rubio, ainsi que le Conseiller à  la Sécurité  Nationale, John Bolton, avaient déjà clairement fait savoir qu'ils avaient l'intention d'annuler ce pacte entre nos deux fédérations", peut-on lire dans le communiqué de la FCB.

"Les pressions exercées par ces deux personnages se sont avérées décisives, pour le moment. Mais notre accord a l'appui de la majorité de la société cubaine et de la société nord-américaine. Il finira un jour par remplacer la rhétorique archaïque utilisée par ses détracteurs", conclut le communiqué.

Peo/oda/mar/cvl