Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le portoricain Alex Cora n´ira pas à la Maison Blanche avec les RedSox

San Juan, 6 mai (Prensa Latina) Le directeur technique portoricain Alex Cora a confirmé hier qu´il ne se rendra pas jeudi prochain à la Maison Blanche, où les champions de l´équipe de baseball des RedSoxseront reçus par le président Donald J. Trump.


Sa décision de ne pas assister à la cérémonie qui rendra hommage à l´équipe qu´il a conduità gagner la série de baseball des Grandes Ligues des États-Unis, lors de sa première année à ce poste de mentor, répond à son insatisfaction quant à la manière dont a été traitée la récupération de l´île des Caraïbes dont il est originaire suite à la dévastation occasionnée par l´ouragan Maria en septembre 2017.

« Puerto Rico est très importante pour moi », a-t-il exprimé lors de déclarations au quotidien El Nuevo Dia, signalant que durant l´hiver il avait passé beaucoup de temps chez lui, visitant des familles et des amis, et que « c´est déplorable, mais nous bataillons toujours ».

Cora a assuré que « certains n´ont aucun accès aux besoins fondamentaux, d´autres n´ont pas d´électricité, et de nombreuses maisons et écoles sont encore dans un état lamentable un an et demi après le passage de l´ouragan Maria ».

Le dirigeant de 43 ans a exprimé que même si le gouvernement des États-Unis a aidé, « il y a encore un long chemin devant nous. Telle est notre réalité ».

« J´ai continuellement fait usage de ma voix pour que les portoricains nous ne soyons pas oubliés, et mon absence (à la cérémonie) n´est pas différente. Je ne me sens donc pas à l´aise en ce moment de célébrer à la Maison Blanche », a signalé Cora, originaire de la localité de Caguas (au centre de l´île).

En plus du dirigeant des RedSox de Boston, seront également absents jeudi prochain à la Maison Blanche les joueurs étasuniens David Price, MookieBetts et Jackie Bradley Jr. ; le dominicain Rafael Devers, le mexicain Hector Velazquez et le portoricain Christian Vazquez.

L´attitude de Trump envers les portoricains à la suite du passage de l´ouragan Maria a été indifférente, et même suivie d´attaques contre Porto Rico, puis il a fait preuve de mépris envers les latino-américains et les minorités aux États-Unis ; ces comportements ayant déjà provoqué des critiques et réactions de sportifs de ce pays.

peo/oda/nrm