Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le vice-chancelier cubain affirme qu´Almagro ment au sujet de Cuba

La Havane, 22 mai (Prensa Latina)Le vice-chancelier cubain, Rogelio Sierra, a aujourd´hui accusé le secrétaire général de l´Organisation des États Américains (OEA), Luis Almagro, de mentir en impliquant son pays dans une affaire de prétendu narcotrafic.


« Les accusations d´Almagro au sujet d´une prétendue implication de Cuba dans un incident concernant la saisie de drogues au Panama sont totalement infondées. Il ment à nouveau pour tenter de nuire à la réputation de la Révolution », a écrit le diplomate sur son compte Twitter.

« Cuba est un exemple mondial dans le combat contre le narcotrafic », a-t-il souligné.

Concernant cette affaire, le Ministère de la Sécurité (Minseg) du Panama a rectifié la veille une affirmation antérieure, en indiquant que la drogue saisie dans un conteneur venant de Cuba aurait effectivement été placée sur le territoire panaméen.

Le Minseg assure dans un communiqué que ce fait « n´est imputable à aucun État ».

Il y est également ajouté que « la contamination de conteneurs dans les ports de chargement représente l´une des principales modalités employées par les réseaux du narcotrafic qui menace tous les pays affectés par la production, le transit et la consommation de drogues au niveau global ».

La Douane Générale de Cuba a également démenti la veille les versions qui cherchent à lier l´île caribéenne à cette action.

La Douane cubaine a assuré que le chargement (du charbon végétal à destination de Turquie) est arrivé dans le port panaméen avec le sceau officiel placé à Cuba et avec toute la documentation en règle.

« Au moment de la saisie, il a pu être confirmé que le sceau avait été changé, et ce après le placement de la drogue », a fait remarquer cette entité.

Le secrétaire général de l´OEA s´est empressé d´accuser Cuba d´être liée à des opérations de narcotrafic, dans un nouveau chapitre de son long dossier d´actions menées à l´encontre de la nation caribéenne, ou encore à l´encontre du Venezuela et du Nicaragua.

peo/rgh/ool