Agence de Presse de l'Amérique Latine

Des experts de l´ONU condamnent les attaques contre les anciens guérilléros en Colombie

Bogotá, 5 juin (Prensa Latina) Des experts des droits de l´Homme de l´ONU ont condamné hier les assassinats d´anciens combattants des éteintes Forces Armées Révolutionnaires de Colombie-Armée du Peuple (FARC-EP) et ont appelé le Gouvernement national à respecter l´Accord de Paix.


Le message de fonctionnaires et de spécialistes du plus haut organisme international diffusé depuis Genève demande à l´exécutif local d´arrêter « d´inciter à la violence contre les personnes démobilisées des FARC-EP ».

Les représentants des Nations Unies ont exhorté l´État colombien à enquêter sur les prétendues nouvelles exécutions extrajudiciaires et ont mentionné, en particulier, le cas de l´ex-milicien des FARC-EP Dimar Torres, torturé et assassiné en avril dernier par des membres de l´Armée locale.

« Cet attentat est un défi pour le processus de paix, puisque cela ne respecte pas l´accord final qui exige le respect de la vie de tous les anciens combattants qui ont rendu les armes », a affirmé la rapporteuse spéciale des Nations Unies pour les exécutions extrajudiciaires et arbitraires, Agnes Callamard, laquelle fait partie des signataires du dit document.

Le communiqué a également été paraphé par les membres du Groupe de Travail de l´ONU sur les Disparitions Forcées.

Peo/oda/tpa