Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le chancelier vénézuélien rejette la position de l´Acnur concernant la migration de citoyens de ce pays sud-américain

Carcas, 10 juin (Prensa latina) Le chancelier du Venezuela, Jorge Arreaza, a aujourd´hui dénoncé la position du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) concernant la migration des citoyens vénézuéliens.


Dans un message publié sur son compte Twitter, le titulaire des Relations Extérieures a rejeté le fait que cet organisme manipule l´opinion publique à des fins politiques au sujet de la mobilité des citoyens provenant de la nation sud-américaine.

« Serait-il de trop de rappeler au UNHCR que son mandat se limite aux réfugiés ? Tenter d´obtenir des ressources, en utilisant la migration économique et en confondant l´opinion publique, sort non seulement de son mandat, mais révèle également une évidente stratégie politique interventionniste », a-t-il exprimé.

La veille, Arreaza a souligné qu´à la suite de l´échec de la tentative de coup d´État du 30 avril dernier, soutenue par le gouvernement étasunien, les auteurs du délit prétendent repositionner le thème migratoire dans les médias de communication pour agresser le Venezuela.

« L´organisme international prend à nouveau le rôle consistant à instrumentaliser la migration, au point de mentir et de gonfler les chiffres, pour demander et recevoir plus de ressources dont la destination est incertaine », a-t-il ajouté.

Arreaza a déploré que l´UNHCR insiste à instrumentaliser la migration du pays sud-américain, tout en manifestant que ces actions prétendent se fondre dans le contexte d´une « dispute parasitaire, au détriment de la dignité et des Droits de l´Homme des vénézuéliens ».

peo/rgh/ebr