Agence de Presse de l'Amérique Latine

Les restrictions étasuniennes interdisent le Paquebot pour la Paix de se rendre à Cuba

La Havane, 10 juin (Prensa Latina) Le président cubain, Miguel Diaz-Canel, a affirmé hier que la Loi Helms-Burton des États-Unis porte également atteinte à la paix, la solidarité, la cohabitation pacifique et l´amitié.


« C´est une loi pour néo-coloniser  et asservir », a de plus précisé le mandataire dans un message publié sur son compte Twitter en rejet de l´interdiction appliquée au Paquebot pour la Paix d´accoster dans les ports de l´île, en conséquence des restrictions récemment imposées par Washington aux embarcations et avions privés nord-américains.

En raison de ces mesures punitives de Washington, qui affectent la population de la nation caribéenne, le Paquebot pour la Paix (organisation non gouvernemental Peace Boat dont le siège est au Japon) ne pourra accoster à Cuba le 13 juin prochain, comme cela était prévu, puisque le navire est de propriété étasunienne.

Selon un article publié sur le site d´information Cubadebate, en cette occasion, le paquebot transportait en plus vers la plus grande île des Antilles des donations de la communauté cubaine résidente au Japon et d´amis du pays asiatique pour les victimes de la tornade qui a fortement affecté plusieurs communes de La Havane le 27 janvier dernier.

L´ONG a visité l´île à 19 reprises dans le cadre se ses itinéraires dans le monde, et ce pour encourager et véhiculer des messages de paix, d´amour et contre les armes nucléaires.

Le paquebot pour la Paix avait accosté à deux reprises à Cuba l´année dernières, et ses membres avaient participé à un forum dédié au leader historique Fidel Castro, au 60ème anniversaire de la Révolution Cubaine, et en hommage aux centaines de milliers de victimes des bombardements atomiques des États-Unis sur les villes japonaises d´Hiroshima et de Nagasaki.

Peo/rgh/lrd