Agence de Presse de l'Amérique Latine

Les États-Unis dépensent des millions de dollars pour encourager la subversion à Cuba

La Havane, 20 juin (Prensa Latina) Le président de Cuba, Miguel Díaz-Canel, a fait savoir que les plans de subversion des États-Unis contre Cuba avaient été mis à nu et que Washington avait dépensé plus de 22 millions de dollars pour parvenir à ses fins depuis le mois de janvier 2017.


Dans un communiqué publié sur son compte Twitter, le président affirme que la stratégie de la Maison Blanche envers la République cubaine utilise des moyens divers parmi lesquels: la subversion, l'ingérence, les menaces, la calomnie et le mensonge.

Ce communiqué fait référence à l'article de Granma intitulé "Où finissent les millions que Washington finance contre la Révolution ?", article qui révèle la destination des fonds consacrés  par le gouvernement du président Donald Trump pour provoquer un changement de régime sur l'île.

Dans son article, Granma rapporte les informations et les chiffres du site web Cuba Money Project selon lequel, depuis le 20 janvier 2017 jusqu'à ce jour, plus de 22 millions de dollars ont été versés à des projets de subversion contre Cuba.

"Le chiffre total", précise cette source, "inclut 2 millions 762  mille 161 dollars pour le programme de migrants à la base nord-américaine illégale de Guantanamo, 2 millions 533 mille 701 dollars pour l'administration et la surveillance et 162 mille 618 dollars pour des initiatives permettant de revenir habiter à La Havane", indique Granma.

Selon la même source, le Département d'État nord-américain possède une liste d'organisations à qui il verse 1 million 320 mille 804 dollars par l'intermédiaire de la Fondation Nationale pour la Démocratie (NED); cependant, ajoute ce site web, la Fondation ne révèle pas le nom des autres associations qui bénéficient d'un versement supplémentaire s'élevant  à 206 mille 535 dollars.

"Les informations de Cuba Money Project", explique Granma, "montrent  que 14 millions 368 mille 098 dollars ont été attribués à 42 organisations qui opèrent dans le cadre de la soi-disant "promotion de la démocratie".

Parmi les organisations les plus dotées figurent l'Institut Républicain International, la Fondation Pan-Américaine pour le Développement, le Groupe de Soutien à la Démocratie et la Direction Démocratique Cubaine.

Auxquels il faut ajouter l'Institut National Démocratique, CubaNet, l'Évolution humanitaire chrétienne évangélique pour Cuba et l'Association Cuba Quotidien.

Peo/mem/lrd