Agence de Presse de l'Amérique Latine

Huawei salue sa réadmission aux États-Unis, mais développera son propre système

Beijing, 3 juillet (Prensa Latina) L´entreprise de technologie Huawei a salué aujourd’hui le fait que les États-Unis lui permettent à nouveau d’accéder à son marché, mais a souligné qu’elle maintiendra le plan de développement de ses propres systèmes et équipements afin de réduire la dépendance à l’égard des fournisseurs étrangers.


Le président de la compagnie, Ren Zhengfei, a considéré la décision comme une bonne nouvelle et a même exprimé sa volonté de racheter des produits sur le sol nord-américain.

Toutefois, il a minimisé l’impact de cette mesure sur les projets actuellement mis en œuvre par Huawei et a assuré qu’il continuerait à s’employer à les compléter afin de garantir une autosuffisance totale.

Ren a également affirmé que les restrictions approuvées en mai et les pressions extérieures constantes ont permis à la société de consolider plus que jamais l’unité et que sa masse salariale avait même augmenté de 6000 personnes.

« Même si nous n’avons pas la possibilité d’acheter des composants aux États-Unis, nous avons confiance en notre capacité d’utiliser ceux fabriqués en Chine et dans d’autres parties du monde », a-t-il conclu.

Samedi dernier, le président nord-américain Donald Trump a annoncé la levée des barrières commerciales entre les entreprises technologiques de son pays et Huawei, après avoir discuté avec son homologue chinois, Xi Jinping, sur les différends commerciaux de leurs pays.

Mais il n’a pas encore précisé s’il éliminait également les 70 filiales d’une liste noire établie en mai dernier, au milieu d’une recrudescence de la croisade contre l´entreprise de technologie chinoise pour entraver son développement, notamment dans l’expansion du réseau 5G.

La corporation chinoise a été obligée de chercher des alternatives pour conserver sa position de leader dans le secteur des appareils de télécommunication ainsi que dans l’établissement de normes dans l’industrie.

Parmi de nombreuses mesures, elle recrutera de jeunes talents au niveau mondial pour accélérer l’innovation et le développement d’équipements adaptés à son propre système d’exploitation appelé HongMeng OS, avec des perspectives d’amélioration progressive pour devenir un concurrent solide.

Cette année, l´objectif est d’attirer de 20 à 30 professionnels du monde entier et le prochain chiffre pourrait atteindre les 300 personnes.

Peo/tgj/ymr