Agence de Presse de l'Amérique Latine

"Les États-Unis ont l'intention de saboter le dialogue politique entre le Gouvernement et l'opposition", dénonce le Venezuela

Caracas, 10 juillet (Prensa Latina) Le ministre des Affaires Étrangères du Venezuela, Jorge Arreaza, a condamné hier la volonté des États-Unis de saboter les rencontres qui se tiennent en ce moment sur l'île de la Barbade entre le Gouvernement et l'opposition.


Sur son compte Twitter, le ministre a assuré que "Washington a pour objectif de poursuivre son plan d'ingérence dans les affaires intérieures du Venezuela avec le consentement des groupes de la droite locale".

"Confrontée à l'échec retentissant de tous ses modes d'agression contre le Venezuela, l'administration Trump prétend détruire le processus de dialogue politique entre le Gouvernement et l'opposition en essayant d'imposer son agenda de guerre. Ces tentatives sont vouées à l'échec. La Paix vaincra", a publié Arreaza sur la plateforme digitale.

Cette note du chef de la diplomatie vénézuélienne fait suite à un article publié par l'agence de presse espagnole EFE selon lequel un porte-parole du Département d'État nord-américain a déclaré que " toute discussion sur une éventuelle transition au Venezuela devrait inclure comme condition "sine qua non" le départ préalable de Maduro avant toute élection".

Cette semaine, l'Exécutif bolivarien et l'opposition se réunissent à la Barbade sous l'égide de la Norvège pour essayer de trouver une solution à la situation politique, sociale et économique du pays.

Ces rencontres font suite à une première série de réunions qui se sont déroulées à Oslo et qui ont été suspendues devant l'impossibilité pour les deux parties de parvenir à un accord.

Le président NicolásMaduro a tenu à remercier le soutiend´organisations internationales qui sont disposées à impulser ce processus de conversations entre tous les secteurs de la vie politique vénézuélienne.

peo/oda/pdf