Agence de Presse de l'Amérique Latine

La science cubaine et son apport à la gestion des agro-systèmes

Camagüey, Cuba, 24 juillet (Prensa Latina) Les problèmes posés par l'adaptation des pays insulaires aux conséquences du changement climatique présentent un véritable défi à la communauté scientifique de l'Université de Camagüey (UC) qui a concentré une partie de ses recherches sur les innovations et la gestion des agro-systèmes sur l'île de Cuba.


Le centre des hautes études de l'Université de Camagüey -qui obtiendra certainement cette année une mention d'Excellence- propose aux diverses compagnies du secteur privé et de l'État des stratégies de gestion leur permettant de garantir la production et la conservation de certaines variétés de semences mieux adaptés aux nouvelles conditions climatiques.

L'Université de Camagüey -où s'est tenue en mai dernier une Convention Scientifique et Technologique Internationale- propose une formation transversale en sciences agraires du type prévu par l'Agenda 2030 de l'ONU sur les Objectifs pour un Développement Durable.

Dans cette région de Camagüey, l'une des plus étendues de Cuba avec ses 16 mille kilomètres carrés, l'application dans les diverses unités de production des principes de la Gestion Durable des Terres est garantie et certifiée par le Ministère de la Science, de la Technologie et de l'Environnement ainsi que par le Ministère de l'Agriculture.

Les explications de Daemar Ricardo Marrero, doctoresse en Sciences, sur le portail digital "Adelante" ("En Avant") fournissent tous les détails nécessaires sur cette formation à laquelle participent des professeurs étrangers spécialistes du "changement climatique et ayant les compétences requises sur les sujets environnementaux qui intéressent les compagnies privées et les compagnies de l'État".

"Nos recherches, dont le thème principal est l'agriculture de conservation, portent essentiellement sur l'étude du milieu ambiant, l'installation des cultures  et le type de couverture végétale qui s'adaptera le mieux aux agro-systèmes que nous désirons développer", précise Daemar Ricardo Moreno.

L'aquaculture, la parasitologie vétérinaire, la biotechnologie végétale, les conséquences du changement climatique, l'investissement financier, la commercialisation de la production agricole font également partie des sujets essentiels dont nous traitons ici à l'occasion de nos rencontres annuelles et le résultat de nos recherches est ensuite vérifié et confirmé par plusieurs autres universités latino-américaines.

En attendant, Cuba se prépare à la célébration de la Vème Convention Internationale de l'Agro-Développement 2019 qui se tiendra du 22 au 26 octobre prochain. Les thèmes principaux en seront l'agriculture domestique, le développement agraire durable et l'innovation.

Peo/agp/famf