Agence de Presse de l'Amérique Latine

Les sud-africains rendent hommage à Johnny Clegg

Pretoria, 26 juillet (Prensa Latina) Des milliers de personnes sont accourues rendre hommage à Johnny Clegg, le musicien, chanteur, danseur et anthropologue disparu la semaine dernière à l'âge de 66 ans des suites d'un cancer du colon.


La cérémonie a eu lieu au Centre des Conventions Sandton, à Johannesburg.

Les funérailles de Johnny Clegg s'étaient tenues de manière intime le 17 juillet dernier et sa dépouille repose dans le cimetière de la ville de Westpark.

La cérémonie publique du 26 à Johannesburg aura ainsi permis à ses admirateurs de lui rendre un hommage posthume.

Né en 1953 au Royaume-Uni, Johnny Clegg arriva en Afrique du Sud avec sa mère à six ans et apprit à connaître dès son plus jeune âge les chants et les danses de l'ethnie Zulu, qu'il recréa plus tard dans sa production artistique.

Connu comme le "Zulu Blanc", Clegg réalisa une dernière tournée qui se termina au début de l'année 2018 et l'amena non seulement dans plusieurs villes d'Afrique du Sud mais également à l'étranger et, notamment, au Royaume-Uni, en France et en Australie.

Les condoléances et les expressions de douleurs ont afflué tant dans les médias que dans les réseaux sociaux dès que l'on a appris le décès de ce grand représentant de la culture africaine qui a su parler à l'âme de ses compatriotes et dont les chansons ont si bien reflété les années turbulentes de l'ère apartheid.

peo/mem/lr