Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

La sanction de la Conmebol contre Lionel Messi provoque des opinions hostiles

Asunción, 3 août (Prensa Latina) La sanction infligée à l’Argentin Lionel Messi par la Confédération sud-américaine de football (Conmebol) déclenche aujourd’hui une vague d’opinions hostiles sur la mesure qui, selon certains, est excessive et néfaste.


'Tout ce que fait Messi est un gain pour l’Argentine', a déclaré Diego Armando Maradona en référence aux mots prononcés par le joueur après le match pour la troisième place de la Coupe Libertadores contre le Chili et dans lesquels il a accusé la Conmebol de corruption.

Maradona a fait remarquer que « j’ai vu un Messi Maradona, plus rebelle, qui disait ce qu’il ressentait et gagnait sur le terrain sans que personne n’arrange de match ».

La veille, le tribunal disciplinaire de cette entité sportive a rendu publique la suspension de Messi pour ces commentaires.

Selon le communiqué publié sur le portail numérique de l’entité, Messi est suspendu pour trois mois à partir de ce samedi pour participer à des rencontres officielles et amicales avec sa sélection.

En outre, il a reçu une amende de 50 mille dollars, qui seront déposés directement auprès de l’Association Argentine de Football (AFA).

De son côté, José Luis Chilavert, l´ancien gardien de but de la sélection nationale paraguayenne, la Albirroja, a exprimé son soutien à Messi et a vivement critiqué la sentence de la Conmebol sur son compte Twitter.

« Cher Lionel Messi, la corruption te punit, la vérité offense et la balance de la justice est gérée par le Brésil. Dominguez, la marionnette des Brésiliens. Gabriel Jesus n’est pas puni parce qu’il est brésilien ? », a-t-il manifesté.

Chilavert a de nouveau soutenu Messi et a de nouveau élevé sa voix contre les anomalies au sein de la Conmebol.

De même, l’éminent journaliste argentin Martin Arévalo, spécialiste du football sur la chaîne télévisée Tyc Sports, s’est montré contrarié par la situation créée par l’entité de football sud-américaine.

Sur son compte Twitter il a écrit : « Je ne comprends pas comment @CONMEBOL s’efforce chaque jour de nous surprendre. Maintenant elle punit le meilleur pour avoir donné une opinion. Ils méritent que Messi ne s’arrête plus jamais dans une zone mixte ou dans un flash Interview. Pour que les sponsors leur donnent quelques coups pour ce qu’ils font de mal ».

peo/mh/cw