Agence de Presse de l'Amérique Latine

Des amis de Cuba condamnent l´embargo et l’hostilité des États-Unis

La Havane, 10 août (Prensa Latina) Les membres de la XXVI Brigade Latino-américaine et Caribéenne de solidarité avec Cuba ont condamné hier le blocus imposé à l’île par les États-Unis et son renforcement par l’application de la loi Helms-Burton dans son intégralité.


Dans une déclaration, les membres de ce contingent ont également dénoncé 'la politique impérialiste et d’ingérence' de Washington contre les peuples d’Amérique Latine et des Caraïbes, selon l’Institut Cubain d’Amitié avec les Peuples (ICAP).

Le texte, adopté par le groupe de solidarité lors de la séance finale de ses activités à Cuba, manifeste également le rejet des politiques néolibérales imposées par le gouvernement nord-américain dans les pays de la région par des 'régimes dociles et corrompus'.

La brigade s’est également prononcée contre les coups d’État « en douceur », la guerre médiatique, économique et terroriste contre les peuples d’Amérique Latine et des Caraïbes; les tentatives d’intervention militaire impérialiste au Venezuela et l’agression contre la nation bolivarienne, le Nicaragua et Cuba.

Selon l’ICAP, ses membres se sont mis d’accord sur des programmes d’action en faveurde la Révolution cubaine et ont exprimé leur soutien à la convocation de la Rencontre Anti-impérialiste de Solidarité, pour la Démocratie et contre le Néolibéralisme prévu du 1er au 3 novembre à La Havane.

Cette réunion de la Brigade, qui s’est tenue au camp international Julio Antonio Mella, à Caimito, dans la province occidentale d’Artemisa, a donné lieu à la projection du documentaire 'Droits en Révolution', produit par l’Association Cubaine des Nations Unies.

De même, Abel Sosa, vice-président de l’ICAP, a remercié les brigadiers de leur présence dans la nation caribéenne et leur a réitéré la décision de Cuba de défendre sa Révolution sans jamais céder aux prétentions impérialistes des États-Unis.

Il a précisé que face à la recrudescence du blocus et à l’agressivité du gouvernement étasunien, la formule du peuple cubain pour vaincre est de résister, avec l’accompagnement de la solidarité internationale.

La XXVI Brigade Latino-américaine et Caribéenne de solidarité avec Cuba est composée d’une centaine d’activistes venus de Colombie, d’Haïti, du Mexique, du Pérou, de la République Dominicaine, du Panama, du Nicaragua, de la Martinique, d´El Salvador et de l’Équateur.

Dans la plus grande des Antilles, les brigadiers ont eu l’occasion d’échanger et de travailler avec les cubains dans les provinces de La Havane, Villa Clara, Matanzas et Artemisa, et ont participé à l´actepour la Journée de la Rébellion Nationale, le 26 juillet, célébré cette année dans le territoire oriental de Granma.

peo/jf/lrd