Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

Cuba dénonce la politique migratoire des États-Unis

La Havane, 21 août (Prensa Latina) Le ministre des Affaires Étrangère de Cuba, Bruno Rodríguez, a condamné hier la politique migratoire de l'administration de Donald Trump qu'il a qualifiée de violation des droits de l'Homme.

Sur son compte Twitter, le chef de la diplomatie cubaine s'est élevé contre la politique "zéro tolérance" de Washington qui criminalise la migration et il a rappelé que, dans ses installations frontalières, le Service de l'Immigration et du Contrôle des Douanes des États-Unis (ICI) maintient les immigrants enfermés dans des conditions inhumaines.

Lundi dernier, ces personnes emprisonnées aux États-Unis ont présenté une requête pour obtenir une assistance médicale adéquate, notamment pour les personnes handicapées, et ils ont aussi dénoncé les mesures punitives qui les maintenaient ainsi enfermées.

Un communiqué récent du Bureau de l'Inspecteur Général du Département de la Sécurité Nationale a confirmé l'isolement dans lequel étaient tenus les immigrés à l'intérieur de ces divers établissements, mettant en garde contre une situation qui présente un risque immédiat pour la santé et la sécurité des agents de l'État et des personnes détenues.

Malgré les accusations réitérées des sans-papiers et des organisations nationales et internationales, le président des États-Unis maintient sa politique de limitation du droit d'asile, en particulier en ce qui concerne les migrants centre-américains fuyant leur pays en raison de la pauvreté et de la violence qui y règnent.

Les mesures de Trump maintiennent des dizaines de personnes recluses dans l'attente d'une solution à leur problème migratoire.

peo/rgh/evm