Articles

Bolsonaro persiste et signe: les ONG sont responsables des incendies dans la forêt amazonienne

Brasilia, 22 août (Prensa Latina) Le président brésilien, JairBolsonaro, se dit préoccupé par les répercussions négatives de ses discours contre les organisations non gouvernementales (ONG), mais, une fois de plus, et sans preuve aucune, il les a de nouveau accusées d´être coupables des incendies en Amazonie.

Interrogé par des journalistes sur les responsables de ces incendies forestiers en région amazonienne, le président d'extrême-droite a répondu une nouvelle fois qu' "il existe des preuves très solides pour affirmer que les ONG sont responsables de ces incendies".

 

Il a admis que les agriculteurs ou les indigènes pourraient être coupables. "Tout le monde a des soupçons; mais le plus probable est que les ONG sont responsables de ces incendies", a-t-il répété.

 

Pour cet ancien militaire, les ONG "ont perdu de l'argent, elles sont pratiquement au chômage"; voilà pourquoi elles ont tout intérêt à mener cette campagne contre le Gouvernement.

 

Bolsonaro a aussi critiqué la presse et "la manière incroyable" qu'ont eue les journaux de rapporter ses discours contre les ONG.

 

La veille, en effet, Bolsonaro avait lancé ses premières attaques contre les ONG après avoir appris que, cette année, les débuts d'incendies au Brésil ont été plus élevés que lors des sept années précédentes.

 

Du 1er janvier au 20 août de cette année, on a enregistré 74 mille 155 foyers d'incendie, ce qui représente un chiffre 84 pour cent plus élevé que pour la même période l'année dernière, selon l'Institut National de la Recherche Spatiale, qui s'occupe du prélèvement de ce type de statistiques depuis 2013.

 

Un peu plus de la moitié (52,6 pour cent) de ces incendies ont eu lieu en Amazonie, l'état du Matto Grosso étant le premier concerné.

 

Dans un communiqué publié ce mercredi, l'Observatoire du Climat (un regroupement de 50 ONG nationales en faveur des actions à mener contre le réchauffement climatique) a réagi aux propos du président et a affirmé que "les chiffres du registre des incendies reflètent l'irresponsabilité de Bolsonaro".

 

Dans un autre document, un groupe de 81 organisations non gouvernementales a déclaré que "Bolsonaro n'a nullement besoin des ONG pour réduire en cendres l'image du Brésil dans le monde entier".

 

peo/mgt/ocs