Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

La situation de la démocratie au Brésil préoccupe Michelle Bachelet

Brasilia, 4 septembre (Prensa Latina) La Haute Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme, Michelle Bachelet, a fait part aujourd’hui de sa préoccupation concernant la situation de la démocratie au Brésil compte tenu de la gouvernance du Président JairBolsonaro.

Ces derniers mois, nous avons vu l’espace civique et démocratique se réduire dans le géant sud-américain, a déclaré Bachelet à Genève à un journaliste brésilien, déclaration diffusée ensuite dans les médias locaux.

L’ancienneprésidente chilienne a fait allusion aux affirmations et aux actions de Bolsonaro, qui a tenté cette année de célébrer le coup d’État militaire de 1964, qui a suivi le complot qui a renversé le président João Goulart légitimement élu par le peuple.

Le fait de nier les crimes d’État peut contribuer à 'enraciner l’impunité et renforcer le message selon lequel les agents de l’État sont au-dessus de la loi', a déclaré Mme Bachelet.

Elle a également signalé une augmentation significative de la violence policière entre janvier et juin, uniquement en ce qui concerne pour le moment Rio de Janeiro et Sao Paulo. 'Mil 291 personnes ont été tuées par la police', a-t-elle alerté.

Puis elle a indiqué que l’augmentation des violences commises par les forces de sécurité concernait principalement les personnes d’ascendance africaine.

À la suite de ces déclarations, l’homme politique d’extrême droite a accusé Bachelet d’empiéter sur les affaires intérieures de la souveraineté de son pays.

peo/Jha/ocs