Agence de Presse de l'Amérique Latine

Un analyste costaricain dénonce le plan des États-Unis contre la coopération médicale cubaine

San José, 16 septembre (Prensa Latina) L’analyste politique costaricain Oscar Barrantes a aujourd’hui dénoncé la campagne de haine et d’infamie menée par les États-Unis contre la coopération médicale cubaine, avec la prétention de diaboliser les efforts internationalistes de Cuba.


Cette fois, le gouvernement de Donald Trump a déclenché une vague de mensonges et de calomnies contre les programmes internationaux de solidarité que Cuba développe avec les peuples du monde, manifeste Barrantes dans un vaste article diffusé sur les réseaux sociaux.

L’analyste du Centre Populaire Costaricain d’Études Sociales (Cpces) affirme qu’il ne suffit pas aux États-Unis de financer, préparer et déclencher la guerre, la torture, la persécution et la mort en tant que méthodes d’agression, de domination et de recolonisation.

Aujourd’hui, explique-t-il, ils allouent des millions de dollars pour insulter, discréditer malicieusement, ternir criminellement et harceler les journées de soutien volontaire et la générosité du peuple cubain envers les nations de tous les continents.

Il rappelle que depuis les premières semaines de 2019, des agences du Département d’État et de la Maison Blanche ont lancé une opération visant à attaquer les Missions Médicales Cubaines internationales.

Mais, affirme l’analyste politique, cette campagne dénuée de tout fondement dans la réalité ne peut dénigrer la trajectoire irréprochable des efforts internationalistes de Cuba ni la dignité, le professionnalisme et le détachement de près de 500 mille hommes et femmes hautement qualifiés en sciences médicales qui ont transmis des connaissances, contribué à l’organisation de systèmes de santé publique et sauvé des vies dans plus de 164 pays.

Il dénonce le fait que, dans son cynisme, le Département d’État a fait chanter ou contraint des gouvernements de pays de toute la région à leur communiquer des informations sur la coopération de Cuba, ce qui représente un fait manifeste de l’interventionnisme et du caractère extraterritorial, arbitraire et despotique des actes et décrets unilatéraux de Washington contre Cuba.

La générosité et l’exhaustivité de la collaboration cubaine avec les nations de la planète se manifestent aujourd’hui par des chiffres spectaculaires : des dizaines de milliers de professionnels de la santé travaillent dans 67 pays et, dans la plupart des missions accomplies, les dépenses ont été prises en charge par le gouvernement cubain, note Barrantes.

Il indique que, sur le même plan de coopération, 35 613 professionnels de la santé de 138 pays de la planète ont été formés gratuitement à Cuba.

'L’altruisme, l’humanisme et le professionnalisme de la coopération et des missions internationalistes médicales cubaines est un fait établi par les peuples eux-mêmes. Telle est la vérité qui s’impose à l’infamie des campagnes de diabolisation et à la guerre des États-Unis contre Cuba', souligne l’analyste du Cpces.

Il souligne que pour toutes ces raisons 'le blocus fasciste et anachronique et l’ingérence de la loi Hemls-Burton qui agressent le peuple cubain sont vaincus'.

peo/Jha/ale