Articles

Le gouvernement des États-Unis poursuit Edward Snowden pour son nouveau livre

Washington, 18 septembre (Prensa latina) Le Département étasunien de la Justice a intenté une action en justice contre l’ancien membre de l’Agence Nationale de Sécurité Edward Snowden pour la publication d’un livre de ses mémoires, intitulé Permanent Record (Enregistrement permanent).


L’organisme fédéral a justifié la mesure par la sortie à la lumière du volume ce mardi sans se soumettre à l’examen des agences de renseignements pour lesquelles Snowden a travaillé.

Selon un communiqué officiel, une telle plainte ne vise pas à arrêter ou à restreindre la publication ou la distribution du texte, avec le cachet de la maison d’édition britannique Macmillan Publishers, mais a récupérer les revenus de l’auteur.

Anciennement employé de la Central Intelligence Agency (CIA), Snowden réside en Russie depuis 2013, lorsqu´il a divulgué à la presse des milliers de documents classifiés révélant l’étendue de la surveillance étasunienne suite aux attentats terroristes du 11 septembre 2001.

Dans son pays, il est accusé de mettre en danger la sécurité nationale, et des accusations d’espionnage pourraient le garder en prison pendant des décennies.

Snowden a décidé de renoncer à son avenir pour le bien de sa nation, a indiqué dans un communiqué le mois dernier John Sargent, directeur exécutif de Macmillan Publishers aux États-Unis.

Il a fait preuve d’un grand courage en le faisant, et que cela plaise ou non, son histoire est incroyable; il ne fait aucun doute que le monde est un endroit meilleur et plus privé grâce à ses actes, a-t-il souligné.

Selon Jody Hunt, procureur général adjoint de la division civile, Snowden a violé une obligation à laquelle il s’est engagé en signant des accords dans le cadre de son travail à la CIA et à la NSA.

Ces conventions l’obligeaient à autoriser ces entités à examiner toute information qu´il prétendrait publier et fondée sur des données confidentielles obtenues du fait de son travail.

Des journaux ont rapporté que les mémoires du nord-américain, âgé de 36 ans, sont un parcours de sa vie et n’incluent pas de nouvelles révélations par rapport à celles publiées en 2013.

À cette époque, Snowden a quitté les États-Unis avec 1,7 million de documents qui ont révélé au monde les programmes de la NSA sur la surveillance massive des téléphones et de l’Internet.

peo/oda/dsa