Agence de Presse de l'Amérique Latine

Rencontres lors du rendez-vous de jazz à Santiago de Cuba

Rencontres lors du rendez-vous de jazz à Santiago de Cuba

Par Martha Cabrales Arias

Santiago de Cuba, 25 septembre (Prensa Latina) Au-delà de leur musique, les artistes étasuniens qui participeront dès demain à la VIIIe Rencontre des Amis du Jazz enverront à nouveau un signal de résistance face à l’hostilité de leur gouvernement et de solidarité envers Cuba.


Lors de déclarations à Prensa latina, Rodulfo Vaillant, président de la branche provinciale de l’Union Nationale des Écrivains et Artistes de Cuba (Uneac), a salué l’attitude et la volonté de Mike Davidson, qui est présent à Santiago de Cuba pour la cinquième fois consécutive et à la tête de près de 18 créateurs étasuniens.

Vaillant, l’inspirateur principal du rendez-vous, a précisé que le célèbre trompettiste et professeur sera aux côtés de ses compatriotes et du pianiste cubain Emilio Morales et de son groupe lors de l’inauguration qui aura lieu cet après-midi dans la salle de concerts Dolores.

Le compositeur originaire de Santiago a souligné que la Rencontre s’est consolidée depuis la première édition, en 2011, et convoque chaque année des notables jazzistes cubains et du monde, bien qu’à cette occasion, en raison des conditions économiques défavorables du pays en raison de la pénurie de carburant, la participation a été quelque peu limitée.

Il a mentionné Carlos Miyares et Hector Quintana parmi les artistes cubains qui seront présents avec leurs groupes respectifs.

Depuis 2016, alors que l´essor et la promotion de ce genre musical sont en plein essor, Santiago de Cuba est devenue le second siège, avec La Havane, du célèbre Festival International de Jazz Plaza.

Avec ses plus de 45 voyages à Cuba, Mike Davidson, qui a dirigé le département de musique latine de l’Université de Richmond, en Virginie, constitue un exemple respectable concernant les moyens de surmonter le blocus économique, financier et commercial renforcé des États-Unis.

peo/agp/mca