Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Président de Cuba annonce un voyage en Russie fin octobre lors de sa rencontre avec Medvedef

La Havane, 4 octobre (Prensa Latina) Le président de Cuba, Miguel Diaz-Canel, a annoncé hier qu’il se rendra en Russie à la fin du mois en cours, tout en adressant une invitation à son homologue de ce pays eurasiatique, Vladimir Poutine, à visiter l’île caribéenne.


Après la signature de huit accords bilatéraux au Palais de la Révolution dans cette capitale, Diaz-Canel, en présence du premier ministre russe, Dimitri Medvedev a annoncé son voyage à Moscou et a invité Poutine à La Havane dès que son agenda le lui permettrait.

Diaz-Canel a souligné la volonté des deux parties d’approfondir les liens bilatéraux et a remercié la position ferme de la Russie contre le blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis depuis près de 60 ans.

Cuba condamne l’expansion de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord vers les frontières russes ainsi que les sanctions injustes et immorales que Washington et certains de ses alliés ont imposées à ce pays frère depuis 2014, a exprimé le mandataire antillais.

Nous avons constaté les progrès réalisés dans la participation effective de la Fédération de Russie au plan de développement économique de Cuba jusqu’en 2030, a déclaré Diaz-Canel.

Nous avons également identifié des thèmes auxquels nous devons accorder une plus grande attention afin d’obtenir de meilleurs résultats en matière de relations économiques, commerciales et financières et de coopération, a souligné Diaz-Canel.

La signature de huit accords importants témoigne de la volonté mutuelle de La Havane et de Moscou, notamment dans le contexte international actuel, de renforcer les liens qui seront bénéfiques pour les deux parties.

Le premier ministre russe, Dimitri Medvedev, a déclaré que les relations avec Cuba ont un avenir radieux.

'Cuba peut toujours compter sur le soutien de la Russie, Cuba est le partenaire le plus important de la Russie en Amérique Latine', a souligné Medvedev.

Avec Diaz-Canel, nous avons ratifié notre alliance stratégique et les accords signés en sont la preuve et parlent d’eux-mêmes, a souligné le premier ministre russe.

Les milieux d’affaires russes sont prêts à participer à ces efforts et l’État russe va les soutenir, a déclaré Medvedev, soulignant que Moscou continuerait à soutenir la plus grande des Antilles dans tous les domaines.

« Les États-Unis renforcent leur blocus économique, commercial et financier imposé à Cuba il y a près de six décennies et cherchent à effrayer les entrepreneurs qui souhaitent investir ici, mais la résistance manifestée durant tout ce temps par la nation caribéenne prouve que les pressions échouent. La politique de la force n’a pas d’avenir », a déclaré le premier ministre russe.

Medvedev a souligné que Moscou soutient la demande exigeant à Washington de mettre fin au blocus économique, commercial et financier imposé à l’île, tout en rappelant que Cuba a en la Russie un ami loyal et un partenaire fiable.

Cuba et la Russie ont signé hier huit accords de coopération, dont le financement de l’assemblage de véhicules automobiles sur l’île des Caraïbes.

Les conventions ont été paraphées au Palais de la Révolution en présence de Miguel Diaz-Canel et Dimitri Medvedev.

La Havane et Moscou ont également signé un accord sur la coopération scientifique, technique et innovante, ainsi qu´un protocole pour la participation des douanes des deux pays à la lutte contre les violations du trafic aérien.

Ils ont également paraphé un accord sur le financement des projets de maintenance de la navigabilité aérienne des avions russes exploités par la compagnie Cubana Aviation Corporation S.A.

Une autre convention a été signée sur le financement de la fourniture de laminoir pour la production d’armatures en acier et en fil.

Ils ont également convenus de mettre en œuvre un projet visant à créer un centre d’irradiation à Cuba.

Un protocole d’intention entre la Société russe des chemins de fer et l’Union des chemins de fer cubains a également été signé.

Toujours dans le domaine des transports, un accord pour la remise en état et la modernisation de l’infrastructure ferroviaire de la plus grande des Antilles a été conclu.

peo/Jha/joe/Jha/joe