Articles

Présentation au Venezuela d’un documentaire sur le crime de la Barbade

Par Yadira Cruz Valera

Caracas, 8 octobre (Prensa Latina) Le documentaire Rostros del Dolor (Visages de la douleur) du réalisateur vénézuélien Ernesto Segovia a été présenté dimanche dernier dans cette capitale en mémoire des victimes du crime de la Barbade, il y a de ça 46 ans.


L’hommage a été rendu en présence du conseiller culturel de l’ambassade de Cuba au Venezuela, Carlos de la Llera, et du premier secrétaire Vladimir Falcón, ainsi que de l’équipe de réalisation du documentaire, d´étudiants et de professeurs de l’École Populaire de Production Audiovisuelle de Catia et d’autres amis de l’île.

Le matériel audiovisuel se fonde sur les témoignages de membres de la famille et d’amis des 76 victimes de l’explosion de l’avion de la compagnie Cubana de Aviación le 6 octobre 1973, et 'montre le vrai visage des actes terroristes perpétrés par des agents du Gouvernement des États-Unis contre Cuba', a déclaré son réalisateur lors d´un entretien accordé à Prensa Latina.

Ségovia a expliqué que cette initiative est née en 2014, lors d’un colloque de solidarité avec les Cinq Héros, comme sont appelés les cinq cubains antiterroristes ayant injustement purgé des peines dans des prisons étasuniennes, et lors duquel il écouta pour la première fois les déclarations des familles des victimes de cet attentat.

Ça m’a ému d’entendre ça, parce que c’était aussi une histoire qui me touchait de près, parce que mon père aurait pu être une de ces victimes, puisqu’il devait voyager sur ce vol. A partir de ce moment, j’ai senti le besoin de faire connaître au monde ce qui s’est réellement passé et l´implications de Luis Posada Carriles dans cet acte terroriste, a-t-il exprimé.

Il a rappelé que ce terroriste était mort à Miami, aux États-Unis, sans avoir payé pour ce crime et bien d’autres, alors que Cuba et le Venezuela aient apporté les preuves de ses actions et demandé son extradition pour le juger.

Les participants à la rencontre ont également débattu du terrorisme d’État et rappelé d’autres faits similaires survenus dans le monde sous les auspices de Washington et de la CIA.

peo/oda/ycv