Agence de Presse de l'Amérique Latine

Signature à Cuba d´un programme de sécurité alimentaire

La Havane, 11 octobre (Prensa Latina) L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), l’Union Européenne (UE) et Cuba ont signé un programme de sécurité alimentaire.


Un communiqué des parties engagées, distribué par la FAO mercredi dernier, ajoute que l’initiative vise à soutenir le développement de systèmes alimentaires résilients et durables.

Il note que cela se fera en augmentant la production de denrées alimentaires diverses et saines répondant à la demande locale.

Ce document a été paraphé ce mardi à La Havane dans le cadre du nouveau programme conjoint entre le Ministère de l’Agriculture (Minag) et l’UE, avec l’accompagnement de la FAO et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Ce programme se déroulera jusqu’en 2025 dans six municipalités des provinces de Sancti Spíritus et Villa Clara, ainsi qu´au niveau central, pour un montant total de 19 millions 950 millions d’euros.

Il comprend trois projets qui visent à renforcer l’autosuffisance locale pour une alimentation durable et saine.

Il porte également sur la capacité de gestion des processus décisionnels, l’élaboration des politiques et sur le Système Intégré de Gestion des Connaissances pour la Sécurité Alimentaire dans le pays, ces deux derniers étant mis en œuvre par la FAO.

Le représentant de la FAO à Cuba, Marcelo Resende, a déclaré que les projets contribueraient au droit des personnes à une alimentation saine, reconnu dans la nouvelle Constitution de la République.

Il a ajouté qu’il contribuerait à la formulation et à l’élaboration du Plan National pour la Souveraineté Alimentaire et l’Éducation Nutritionnelle, sur lequel travaille le Gouvernement cubain.

Pour sa part, la vice-ministre cubaine de l’agriculture, Maury Echevarrîa, a expliqué que le développement du secteur est une priorité stratégique du pays et a remercié l’UE et les agences des Nations Unies d’avoir contribué à cette fin.

L’un des principaux objectifs sera de contribuer à l’autosuffisance municipale, si nécessaire pour satisfaire la demande de la population et éviter des dépenses dans des domaines tels que le transport et les importations, a déclaré Echevarrîa.

Outre le Minag, les autres organismes nationaux qui interviendront dans ce plan sont les ministères de l’Industrie Alimentaire, du Commerce Extérieur et de l’Investissement Étranger (Mincex), du Commerce Intérieur, de la Science, de la Technologie et de l’Environnement, de l´Enseignement Supérieur, de la Santé, et de l´Économie et de la Planification.

L’ambassadeur et chef de la délégation de l’UE à Cuba, Alberto Navarro, a précisé que le programme couvre des aspects liés à la résistance au changement climatique et à l’agriculture sur une base agro-écologique.

Cette initiative s’inspire également de l’expérience d’autres pays dans ce domaine.

Il a souligné que la signature était un pas de plus sur la voie de la coopération entre l’UE et Cuba, alors que le dialogue multisectoriel doit se poursuivre. En avril, le gouvernement cubain et l’UE ont convenus d’une convention de financement pour l’action Soutien Stratégique à la Sécurité Alimentaire Durable à Cuba, dans le cadre du Programme Indicatif Pluriannuel pour Cuba 2014-2020.

La signature du document a eu lieu cette semaine à l’occasion d’un atelier dans cette capitale, auquel ont participé la Coordonnatrice résidente du système des Nations Unies à Cuba, Consuelo Vidal-Bruce, et la représentante du PNUD, Maribel Gutiérrez.

Le Directeur des organismes économiques internationaux du Mincex, Carlos Fidel Martîn, était également présent.

peo/mem/rfc