Articles

Des footballeurs se salissent de pétrole pour dénoncer la catastrophe écologique au Brésil

Brasilia, 21 octobre (Prensa Latina) Les joueurs du club de football Bahia affronteront aujourd’hui Ceara dans la ville de Salvador, avec des maillots tachés de pétrole pour protester contre les marées noires qui frappent les plages du nord-est du Brésil.


« C´est ton problème. C´est notre problème », explique le slogan de l’équipe à l´encontre des responsables de la tragédie environnementale, non identifiés jusque là.

Un manifeste a également été publié sur le site officiel de Bahia : SOS Praia- Les taches d’huile sont arrivées sur nos maillots.

La protestation est une invitation à la réflexion. 'Qu’est-ce qui pousse un être humain à attaquer et détruire des espaces sacrés?, demande le document.

'Le profit à n’importe quel prix peut détruire l’éthique et les lois qui gouvernent et rendent viable l’humanité', questionne le club.

Depuis le début du mois de septembre, les taches ont atteint 166 plages dans 72 municipalités de la côte nord-est du Brésil.

La marée noire, qui affecte neuf États de cette région, a causé la mort d’une vingtaine de tortues marines, de dauphins et de crustacés, et menace la flore et la faune qui, selon les spécialistes, mettront  au moins 10 ans à se rétablir.

Selon l’entreprise publique Petrobras, depuis septembre plus de 200 tonnes de déchets de pétrole brut mélangé avec du sable ont été collectées.

L’analyse du centre de recherche de Petrobras a confirmé que « le pétrole brut qui pollue les plages dans les États du nord-est n’a pas été produit au Brésil et n’a été ni commercialisé ni transporté par cette société ».

Peo/lb/ocs