Agence de Presse de l'Amérique Latine

Les agriculteurs en Haïti critiquent les demandes d’aide alimentaire

Port-au-Prince, 7 novembre (Prensa Latina) Le gouvernement haïtien a demandé à son homologue étasunien une aide humanitaire d’urgence alors que les tensions politiques et les manifestations antigouvernementales s’aggravent, mais les producteurs estiment que cela ne fera qu´affaiblir le secteur agricole déjà en grande difficulté.


Ce dont le pays a besoin pour le moment, c’est d’un climat de sécurité pour que chacun puisse faire ses affaires et donc que les agriculteurs puissent produire en toute sérénité, ont exprimé plusieurs paysans à la presse.

Pour VenelTilmé, producteur dans la vallée de l’Artibonite, la plus grande rizière du pays, l’initiative gouvernementale ne devait pas être prise sans mettre en œuvre des mesures de soutien au secteur agricole, sinon, « en peu de temps, le pays sera dans la même situation et devra demander de l’aide internationale », a-t-il affirmé.

Au cours des dernières décennies, la production nationale a chuté en Haïti et de nombreux paysans ont été contraints d’émigrer vers les grandes villes ou d’autres destinations proches, à la recherche de meilleures opportunités.

Nous avons aujourd’hui un monde paysan affamé qui n’a pas la capacité de dynamiser sa propre vie et la vie des organisations, mais cela fait partie des stratégies du gouvernement, a récemment déclaré à Prensa Latina Paul André Garçonnet, agriculteur et ancien député.

Il a ajouté qu’une grande partie dumonde agricole haïtien allait produire en République Dominicaine voisine les mêmes aliments que ceux qui pourraient être récoltés dans le pays.

Dès le début de l’année, le gouvernement a décidé de subventionner quelque 60 mille tonnes de riz importé, poussé par les protestations contre l’augmentation du coût de la vie, une mesure critiquée par la Chambre de l’Agriculture et des Professions haïtienne pour mettre les producteurs nationaux face à une concurrence déloyale.

Avec la nouvelle aide humanitaire de Washington, deux mille tonnes de rations alimentaires (riz, haricots et huile de cuisson) seront distribuées dans un contexte de manifestations antigouvernementales, d´impasse politique et de blocage des principales artères dans tout le pays.

Actuellement, quelque 3,7 millions de personnes souffrent d’insécurité alimentaire en Haïti, soit un million de plus que fin 2018.

Selon la Coordination Nationale de la Sécurité Alimentaire, ce chiffre devrait augmenter et, d’ici à 2020, plus de 4,1 millions d’haïtiens, soit près d’un tiers de leur population, souffriront d’insécurité alimentaire.

peo/tgj/Ane