Articles

Des étudiants abandonnent leurs bancs et se joignent aux manifestations au Liban

Beyrouth, 7 novembre (Prensa Latina) Les étudiants ont quitté les cours et ont rejoint les manifestations au Liban, en quête d’un avenir meilleur.


Ils ont ainsi donné un nouvel élan aux manifestations antigouvernementales qui durent depuis 21 jours et qui ne bloquent plus les routes mais se rassemblent maintenant devant les bâtiments, les bureaux et les locaux de l’État.

« Je ne ferai jamais partie d’une secte quand je serai grand. C’est de la corruption contre de la corruption », a déclaré l’un des étudiants face au siège du Ministère de l’Éducation.

Et il a ajouté, dans des déclarations à la télévision, 'nous voulons un avenir meilleur. Nous ne voulons pas seulement accrocher nos diplômes sur le mur'.

La plupart des jeunes Libanais craignent qu’après avoir obtenu leur diplôme, peu importe le niveau, ils soient contraints d’émigrer à la recherche d’un emploi, le chômage des jeunes atteignant 35 %.

À Beyrouth, une manifestation s’est tenue devant le Palais de Justice pour exiger des autorités qu’elles ouvrent et examinent les dossiers relatifs aux malversations financières.

'Lutte contre la corruption? Faites votre travail et nous vous soutiendrons jusqu’au bout', criait l’un des participants à la marche.

peo/tgj/arc