Agence de Presse de l'Amérique Latine

L’Equateur annonce la fin de la collaboration médicale cubaine

Quito, 13 novembre (Prensa Latina) La ministre du Gouvernement de l’Équateur, Maria Paula Romo, a annoncé hier la fin des conventions de collaboration médicale entre Cuba et ce pays andin, où travaillent des professionnels de l’archipel des caraïbes dans diverses spécialités de santé.


Le gouvernement équatorien a décidé de mettre fin aux derniers accords conclus entre les ministères de la Santé des deux pays (...) Cela signifie qu’il n’y aura plus de renouvellement des conventions. Il n’y aura plus de nouvelles conventions dans ce domaine entre le Ministère équatorien de la Santé et le Ministère cubain de la Santé, a déclaré Romo à la presse.

Depuis le Palais de Carondelet, siège de la présidence, la titulaire a chiffré à environ 400 les postes qui resteront vacants et qui seront occupés, a-t-elle avancé, principalement par des spécialistes équatoriens.

Ces conventions seront remplacées par le recrutement de médecins équatoriens', a-t-elle insisté.

La secrétaire d’État a insisté sur le fait qu’il y aurait environ 400 places disponibles, correspondant aux places actuellement occupées par des experts cubains dans des établissements relevant du Ministère de la Santé Publique.

Au début du gouvernement (2017), il y en avait beaucoup plus, mais peu à peu, ces conventions ont été remplacées par des postes de recrutement direct. Nous pensons que cela doit être ainsi, a-t-elle signalé.

Ce n’est que si les places ne sont pas couvertes que l’on pourra analyser toute alternative, afin de ne pas laisser sans protection les personnes qui ont besoin de services de santé, a-t-elle averti.

La Mission Médicale Cubaine en Équateur a été officialisée après une visite à La Havane de l’ancien Président Rafael Correa en 2013.

Toutefois, depuis 2006, des spécialistes en ophtalmologie sont présents dans cette nation sud-américaine par le biais de la Mission Miracle, pour soigner et opérer de la vue des personnes souffrant de divers problèmes.

Cuba a également contribué au programme Manuela Espejo qui, depuis la mi-2009, a recensé et diagnostiqué les personnes handicapées dans tout le pays.

D’un autre côté, des spécialistes équatoriens ont obtenu leur diplôme dans des universités cubaines ces dernières années, notamment dans des carrières médicales, et des millions d’équatoriens remercient les professionnels caribéens pour leur service, qui, en plus d’être de haute qualité, est reconnu pour son côté particulièrement humaniste.

Peo/mem/scm