Articles

Le parquet envisage d’enquêter sur l’ancien chef militaire putschiste en Bolivie

La Paz, 2 décembre (Prensa Latina) Le parquet bolivien a annoncé aujourd’hui qu’il envisagerait d’engager des poursuites contre l’ancien chef des Forces Armées, le général Williams Kaliman, qui a refusé de soutenir le président Evo Morales et l’a contraint à démissionner.


Mais l’enquête porterait en fait sur le prétendu manquement à l’obligation de maintenir l’ordre, en ne réprimant pas initialement les protestations sociales déclenchées par la démission du mandataire indigène.

« Le parquet va faire une analyse à ce sujet et si nécessaire, il va ouvrir l’affaire. Nous vérifierons ce que M.Kaliman a fait ou omis », a indiqué la procureure Veronica Jara.

Elle a fait cette déclaration après la diffusion de la version selon laquelle Kaliman n’a mobilisé les troupes contre les manifestations que sous la pression du haut commandement, avant d’être remplacé par la présidente autoproclamée Jeanine Áñez, comme les autres chefs des forces armées.

Plusieurs sources journalistiques ont rapporté que Kaliman, qui avant le coup d’État contre Morales feignait de le soutenir et de s’identifier politiquement à lui, a trahi le mandataire en échange d’un million de dollars versés par le gouvernement des États-Unis.

Après son remplaçant, il a été connu que Kaliman s’est rendu aux États-Unis avec sa famille, tout comme d’autres commandants militaires également corrompus.

La participation limitée des militaires à la répression des manifestations indigènes contre le coup d’État a coïncidé avec des versions diffusées sur les réseaux sociaux et sur Internet, notamment par des images montrant des militaires sympathisant avec les marches en faveur de Morales.

Un ordre supérieur a également été donné pour que des officiers et des soldats indigènes soient placés en observation jusqu´à surveiller leurs téléphones portables parce qu’ils n´étaient pas digne de confiance.

Sous son gouvernement, le président Morales, aujourd’hui exilé au Mexique, a amélioré l´attention portée auxforces armées, renouvelant leur équipement et facilitant leur intégration dans le processus de changement qu’il menait.

peo/jcm/mrs