Articles

Le Pentagone ne répond pas aux besoins des sinistrés à Porto Rico

San Juan, 13 janvier (Prensa Latina) À six jours de sa plus grande catastrophe sismique du siècle, Porto Rico est aujourd’hui sans défense, en attendant un ordre du président étasunien Donald J. Trump au Pentagone, selon un commandement militaire.


Cette situation empêche la Réserve de l’Armée des États-Unis d’installer des systèmes portables de blanchisserie et des douches à eau chaude, ce qui fait craindre une épidémie de maladies dans l’une des sept municipalités touchées par des séismes successifs.

Le lieutenant-colonel Carlos Cuebas, porte-parole de la Réserve de l’Armée des États-Unis à Porto Rico, a déclaré qu’ils étaient prêts à intervenir dans l’urgence, mais qu’ils ne l’ont pas encore fait parce que, à la différence de la Garde Nationale, « nous ne répondons pas au gouvernement boricua (de Porto Rico), notre chaîne de commandement va jusqu’au Pentagone ».

La Réserve de l’Armée est prête à venir en aide aux milliers de personnes touchées par les tremblements de terre en installant des systèmes de blanchisserie et des douches chaudes, a insisté le militaire au journal Primera Hora.

Cuebas a expliqué que pour activer la Réserve de l’Armée, le gouvernement insulaire doit déterminer l’urgence et puis faire une pétition au fédéral, processus qui est censé avoir été accompli, puisque l’Agence Fédérale pour la Gestion des Urgences (FEMA) est active dans ce cas.

La demande est transmise au Commandement Nord qui, en coordination avec le Pentagone, autorise l’exécution de la mission, en l’occurrence par l’intermédiaire de l’unité d’appui logistique 430 qui est chargée d’installer et de gérer les systèmes.

L’officier militaire a révélé au journal qu’il s’agissait d’unités qui se trouvent à Porto Rico et qui ne doivent pas venir d’ailleurs.

Cuebas a souligné qu’ils ont des douches et des laveries en quantité suffisante pour pouvoir prêter assistance à toutes les personnes déplacées de leurs maisons en ce moment et que les véhicules chargés sont prêts à partir dès qu’ils reçoivent l’ordre.

« Une grande partie de nos soldats, nos hommes et nos femmes en uniforme, sont portoricains et ont pris le temps de s’assurer que les personnes handicapées, les femmes enceintes, les personnes ayant un problème de santé, puissent avoir accès à ces douches pour obtenir l’hygiène dont ils ont besoin », a déclaré l’officier.

peo/mem/nrm