Articles

L’ambassade de Chine rejette les déclarations de Pompeo au Costa Rica

San José, 22 janvier (Prensa Latina) L’ambassade de Chine au Costa Rica a vigoureusement rejeté les déclarations du secrétaire d’État nord-américain Mike Pompeo lors de sa brève visite dans ce pays et lui a conseillé de s’occuper de ses propres affaires.


Dans un communiqué de presse daté d´hier, l’ambassade de Chine indique qu’elle a appris que « le 21 janvier, lors de sa visite au Costa Rica, le Secrétaire d’État des États-Unis, M. Mike Pompeo, a fait des commentaires erronés sur la Chine, ce à quoi nous exprimons notre profond mécontentement et notre ferme rejet ».

« Malheureusement, M. Pompeo, au cours de sa brève visite au Costa Rica, suivant son habitude de parler de manière irresponsable, a critiqué arbitrairement et sans aucun fondement la coopération de la Chine qui selon lui 'n’offre que dette, dépendance et érosion de la souveraineté' », signale le texte.

La mission diplomatique du géant asiatique affirme que 'ce commentaire est totalement infondé et impopulaire. La coopération pragmatique entre la Chine et le Costa Rica est le choix des deux gouvernements et de leurs peuples, qui ne permet pas des accusations irresponsables de personnes malveillantes.

Elle souligne que « la voie juste à suivre pour l’amitié sino-costaricienne ne sera pas altérée par des paroles ou des provocations de certaines personnes. Finalement, nous conseillons à M. Pompeo de reprendre ses esprits, de s´occuper de ses affaires et de cesser de répandre de fausses rumeurs sur la Chine ».

Le communiqué de presse rappelle que le Costa Rica a été le premier pays d’Amérique Centrale à établir des relations diplomatiques avec la Chine au cours du nouveau siècle et ajoute qu’au cours des 12 dernières années, les liens bilatéraux se sont développés avec fluidité et une transparence totale.

Il indique que le partenariat stratégique pour l’égalité, la confiance mutuelle, la coopération et le gain mutuel a été établi en 2015, et qu´en 2018 les deux gouvernements ont signé le Mémorandum d’accord sur la construction conjointe de la nouvelle Route de la soie.

Les projets donnés par le Gouvernement chinois, tels que le Stade national du Costa Rica et l’École nationale de police, sont devenus des symboles d’amitié entre les deux pays, affirme le texte.

Il soutient que 'la pratique a montré que les succès de la coopération entre la Chine et le Costa Rica dans divers secteurs ont apporté des avantages réels et tangibles aux deux peuples et que la coopération sino-costaricienne est devenu un cas exemplaire de coopération amicale entre pays de différentes tailles et réalités nationales'.

peo/rgh/ale