Agence de Presse de l'Amérique Latine

Netanyahou menace de mener une grande opération militaire contre la bande de Gaza

Ramallah, 25 février (Prensa Latina) Le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a menacé hier de lancer une opération militaire de grande envergure contre la bande de Gaza, alors que les tensions s’aggravent dans la région.


Les affrontements entre les deux parties se sont intensifiés depuis le mois dernier à la suite de la présentation du controversé « accord du siècle » par le président étasunien Donald Trump, avec la complaisance du régime de Tel-Aviv.

Ce plan rejeté d’emblée par les palestiniens accorde à ce peuple une autonomie limitée sur une patrie discontinue, laissant en outre au régime sioniste la vallée tant convoitée du Jourdain et oubliant les droits des réfugiés qui aspirent à retourner sur leurs terres.

Sa promulgation à Washington a attisé les manifestations de rejet à Gaza et en Cisjordanie, réprimées par des soldats israéliens, ce qui a conduit à une spirale de violence.

De même, les récentes annonces de Netanyahu concernant la construction de nouvelles colonies de peuplement à Jérusalem-Est, revendiquée par la Palestine comme capitale de son futur État, a suscité une vague de protestations, estimant que de tels projets contournent les résolutions antérieures de l’ONU et compromettent la possibilité d’un processus de paix.

À la suite de la fermeture de routes et d’écoles le long de la frontière, Israël a bombardé la nuit de dimanche plusieurs sites de la bande de Gaza en réponse à cette attaque des tirs de roquettes.

S’ils n’arrêtent pas le feu, nous devrons mettre en œuvre le vaste plan de campagne que nous avons préparé, a déclaré le premier ministre cité par divers médias.

Le président de l’Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas, a pour sa part accusé Washington et Tel-Aviv de l’escalade de l’agression.

L’occupation israélienne est la principale cause de la violence, a souligné le dirigeant qui a condamné le prétendu accord du siècle, considérant qu´il viole les résolutions de l’ONU qui ont pour principe la solution de deux états avec les frontières antérieures à1967.

Outre les bombardements continus qui ont causé de nombreuses pertes en vies humaines, les résidents de la bande de Gaza connaissent une crise humanitaire profonde en raison du blocus prolongé imposé par Israël.

peo/jf/ap