Agence de Presse de l'Amérique Latine

Diaz-Canel dénonce la campagne de dénigrement de la Révolution cubaine

La Havane, 12 mars (Prensa Latina) Le président de Cuba, Miguel Diaz-Canel, a dénoncé hier l’existence d’une campagne de discrédit des conquêtes de la Révolution de son pays qui tente de nier ses réussites.


Lors de l’assemblée de bilan du Ministère de la Culture, le mandataire a exhorté à penser et à agir à partir de la culture comme pays dans un contexte marqué par la recrudescence du blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis à Cuba.

L’un des défis les plus importants à l’heure actuelle est l’intérêt du gouvernement nord-américain à empêcher l’arrivée de carburant sur l’île, mais le blocus ne se limite pas aux questions économiques, commerciales et financières, car il passe par toute une plate-forme colonisatrice où se complètent des agressions à l’identité et à la culture de la nation.

Pourquoi notre culture est-elle si attaquée? Pourquoi une part importante de cette plate-forme colonisatrice est-elle centrée sur l’attaque de notre culture? C’est que la culture à Cuba, la culture au sein de la Révolution, nous donne la base de notre identité. C’est la force, c’est la vigueur et c’est l’essence. Et s´ils nous brisent ces choses, ils brisent la nation, a-t-il averti.

Le président a critiqué la manipulation, les mensonges visant à discréditer les acquis en matière de santé, de droits de l’Homme, de libertés religieuses et de culture en général par la fabrication d’incidents, qui posent toujours le doute sur le fonctionnement de la Révolution, puis victimisent les mercenaires et crée un scandale médiatique.

Selon l’homme d’État, ces derniers temps, les artistes cubains sont très souvent agressés et attaqués lorsqu’ils font des spectacles dans un autre pays ; il s’agit de dénaturer leur œuvre. Cependant, certains défendent, parfois de manière passionnée, des pseudo-artistes, des personnes sans œuvre ni lien avec aucune institution de la culture cubaine.

De l’avis du président, l’œuvre de la Révolution a été exprimée avec beaucoup de goût dans les différentes manifestations artistiques. Il a dans le même temps convié à l’analyse mesurée de chaque nouvelle provocation, afin d’éviter des réponses sans fondement.

peo/agp/msm