Articles

Un paquebot de croisière interdit de traversée du canal de Panama

Panama, 27 mars (Prensa Latina) L’Autorité du Canal de Panama (ACP) a refusé aujourd’hui le passage du paquebot de croisière Zaandam avec des passagers atteints de grippe à bord, a annoncé son administrateur Ricaurte Vasquez.


Lors d’une conférence de presse par vidéo, le directeur a assuré que le navire serait maintenu en quarantaine, bien que la présence du virus SARS-cov-2 à bord ne soit pas confirmée et que seules les versions de presse sont connues, a-t-il déclaré.

Les autorités sanitaires ont annoncé qu’elles inspecteraient le navire lorsque celui-ci atteindrait la baie de Panama et qu’elles rendraient ultérieurement un avis sur la situation sanitaire de ce dernier.

L’Autorité maritime panaméenne (AMP) a annoncé hier dans un communiqué que le navire avait demandé l’autorisation d’effectuer une opération bateau-bateau avec le Rotterdam, qui provient du port de San Diego, États-Unis, ce qui a été autorisé à huit milles nautiques (14,8 kilomètres) de la côte. Cette opération a été demandée pour aider les personnes à bord présentant des symptômes de rhume et a pour but de fournir également des fournitures médicales, a déclaré l’AMP, qui a conclu que cela ne représentait pas un danger pour les panaméens.

La baie de Panama et ses zones maritimes possèdent des caractéristiques favorables uniques pour ce type d’activités, telles que des eaux calmes, peu de vent, des conditions qui, ailleurs dans le secteur pacifique, pourraient mettre en danger la vie des équipages effectuant cette opération, a déclaré l´entité.

L’AMP a déclaré qu’elle fournirait "l’appui humanitaire et de tranquillité qui est à notre portée aux personnes à bord de ce bateau", sans compromettre l’intégrité sanitaire du pays et dans le respect des procédures et directives sanitaires.

Cet organisme directeur de l’activité maritime et la ministre de la Santé, Rosario Turner, ont déclaré précédemment que "le débarquement de passagers sur le sol panaméen ne sera pas autorisé" s’il est constaté qu’ils ont une affection catarrhale ou une infection virale du SRAS-cov-2.

Des témoignages de deux passagers australiens du Zaandam, postés sur Facebook, affirment que le capitaine de la croisière, Ane Jan Smit, a rapporté qu’après avoir tenté en vain d´accoster dans les ports chiliens et péruviens leurs mille 243 passagers et une partie des 586 membres d’équipage rentreront par avion dans leur pays, ils avaient l’intention de se rendre à Fort Lauderdale aux États-Unis.

Face à ce nouveau scénario, l’avenir immédiat du bateau qui a quitté Buenos Aires le 7 mars pour un parcours qui comprenait le pôle Sud et ayant comme destination finale San Antonio, sur la côte centrale du Chili, où il a été empêché d’accoster, est incertain.

peo/mgt/Orm