Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le football italien toujours déterminé à compléter la saison

Rome, 15 avril (Prensa Latina) Le président de la Fédération italienne de football (FIGC), Gabriele Gravina, a une fois de plus fait preuve d’opiniâtreté et a souligné que la Serie A complétera son calendrier, même en novembre s´il le faut.

 La priorité absolue est de terminer cette saison de Serie A (championnat de première division), a-t-il souligné, et pour atteindre cet objectif je serai prêt à prolonger le championnat "jusqu’à novembre et à repousser le début de l’année 2020-2021 jusqu’à janvier".

De cette façon, Gravina a clairement indiqué qu’il ne valorise pas l’annulation du championnat, comme le demandent de nombreux experts en raison de la grave situation provoquée par le nouveau coronavirus en Italie.

Si vous nous autorisez à jouer en juin, nous terminerons en juillet, puis il y aura les Coupes européennes. Si nous devons reprendre la compétition en septembre, nous terminerons ce championnat en novembre et commencerons la campagne suivante en janvier, a-t-il insisté lors d´un entretien accordé au quotidien italien ‘La Repubblica'.

À l’évidence, Gravina panique quant à l’annulation définitive de la Serie A 2019-2020 en raison des énormes pertes économiques que cela engendrerait pour à Fédération et les clubs.

Jusqu’à présent, la seule certitude est que l’Italie est le pays le plus touché en Europe par la pandémie et que la reprise du championnat, arrêtée depuis le 9 mars dernier, est dans les limbes.

De fait, certains analystes s’accordent à dire que la propagation massive du virus en Italie est directement liée au football, en raison des concentrations élevées de personnes qu’il provoque tous les jours de match et d´une rencontre maintenue début mars dans la région la plus touchée par le Covid-19.

peo/mem/Yas