Articles

La Syrie dénonce la prolongation des sanctions de l’Union Européenne

Damas, 29 mai (Prensa Latina) La Syrie a dénoncé hier la décision de l’Union Européenne (UE) de prolonger les sanctions et le blocus et l’a qualifiée d’extension de sa complicité dans la guerre contre cette nation du Levant pour soutenir le terrorisme.

Il n’est pas surprenant que cette décision de prolonger les mesures coercitives imposées à la Syrie ait été prise immédiatement après une telle position de la part des États-Unis, exprime une déclaration du ministère des Affaires Étrangères et des Expatriés du pays du Levant.

Cette décision met en évidence la pleine implication de l’Union Européenne dans la guerre contre la Syrie et son soutien illimité aux groupes terroristes, ajoute le texte.

Elle est donc responsable de l’effusion de sang des Syriens et des souffrances qu’ils endurent du fait des sanctions économiques injustes qui entravent les efforts visant à fournir l’infrastructure médicale nécessaire pour faire face à la pandémie du nouveau Coronavirus, indique la note.

Cela confirme, souligne le document, le manque d’indépendance de la décision de l’UE et sa servitude humiliante à la politique étasunienne, révèle en outre l’hypocrisie caractéristique de la politique européenne, et laisse l’UE sans la moindre crédibilité en la privant de toute considération sur la scène internationale et devant l’opinion publique.

peo/rgh/pgh