Agence de Presse de l'Amérique Latine

Soutien croissant au Nobel de la Paix pour les médecins solidaires de Cuba

Paris, 5 juin (Prensa Latina) Le soutien à la proposition de remettre le prix Nobel de la Paix aux médecins cubains confrontés au Covid-19 dans le monde augmente de jour en jour,  notamment sur le portail de pétitions français Mesopinions.com et les réseaux sociaux.

Dans les dernières heures, l’appel à reconnaître par le prix Nobel le Contingent International de Médecins Spécialisés dans les Situations de Catastrophes et Graves Épidémies Henry Reeve a passé le millier de signatures sur le site Internet, tandis que le groupe Facebook activé pour le promouvoir a atteint les 2.500 membres.

Ces deux initiatives font partie de la plate-forme lancée en France fin avril pour diffuser la demande en faveur des brigades cubaines de professionnels de la santé présents dans des dizaines de pays de plusieurs continents, où ils soutiennent les autorités nationales et locales dans la lutte contre la pandémie.

Mesopinions.com accueille plus de 300 commentaires d’internautes expliquant leur incorporation dans cette campagne en faveur des professionnels cubains, avec des phrases de reconnaissance en français, anglais, espagnol, portugais, russe et autres langues.

On peut lire sur le portail des messages adressés à l’île et à ses médecins comme : anges gardiens de l’humanité, le meilleur exemple d’altruisme et de solidarité de l’histoire, internationalisme inégalable, sauver des vies est humainement le meilleur, un petit pays prêt à aider les grands ou encore magnifiques gestes de fraternité entre les peuples.

La plate-forme rassemble notamment depuis six semaines des dizaines d’organisations et de personnalités de France, du Honduras, d’Espagne, d’Italie, de Hongrie, de Belgique, d’Irlande, de Suisse, d’Argentine, du Royaume-Uni, de Cuba, du Danemark, de Tunisie, du Pérou, d’Allemagne, du Portugal, de la République Dominicaine et de Grèce.

Dans cette campagne de soutien, l’action du contingent Henry Reeve est particulièrement soulignée. Celui-ci a été créé en 2005 suite au passage dévastateur de l’ouragan Katrina dans le sud des États-Unis, avec un impact particulier sur la population pauvre de la ville de la Nouvelle-Orléans, bien que le gouvernement nord-américain ait refusé l’aide.

Depuis lors, des brigades de médecins, d’infirmières et de techniciens sanitaires ont sauvé des millions de vies dans des régions d’Afrique, d’Amérique Latine, des Caraïbes et d’Asie frappées par des tremblements de terre, des ouragans et des épidémies ; une action humanitaire qui, dans le contexte actuel du Covid19, est arrivée dans différentes parties du monde, y compris pour la première fois en Europe occidentale.

Cette aide ne peut plus être cachée par les grands médias, parce que 'malgré l’infâme blocus imposé par les États-Unis, qui dure depuis plus de 50 ans, la Cuba solidaire envoie son armée de blouses blanches dans toute la planète pour faire face à la pandémie', indiquent les organisations dans leur appel.

peo/Jha/wmr/cvl