Agence de Presse de l'Amérique Latine

Vaccin CIGB 258 pour complications du Covid-19

La Havane, 8 juin (Prensa Latina) Les autorités de réglementation des médicaments à Cuba ont approuvé l’utilisation du candidat vaccinal CIGB 258, capable de ralentir les processus d’inflammation pulmonaire qui conduisent à la mort de patients dans les stades critiques et graves du Covid-19, ont annoncé aujourd’hui leurs développeurs.

L’injection, initialement conçue pour les thérapies de maladies auto-immunes telles que l’arthrite, a présenté des potentialités dans le traitement du Covid-19, en raison de sa capacité à réduire les taux de cytokines, qui contrôlent l’ampleur de la réponse inflammatoire, processus qui se produit chez les patients dans un état compliqué.

Baptisé dans les études précliniques CIGB 258, il est maintenant appelé Jusvinza, et a été officiellement inclus dans les protocoles de traitement de la maladie, a expliqué la scientifique cubaine Maria del Carmen Domínguez, leader de la recherche, dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux par le Centre de génie génétique et de biotechnologie (CIGB).

Après avoir été informés dans la littérature scientifique ce qui se passait en Chine et dans d’autres parties du monde affectées par le Covid-19 chez des patients qui transitaient par des formes plus graves de la maladie, avec un processus marqué d’inflammation pulmonaire et soumis à une ventilation mécanique, nous avons réalisé qu’il pouvait être utilisé chez ces patients, rappelle la chercheuse titulaire.

Nous avons alors compris que ce peptide pourrait maintenant être utilisé et réduire cette situation médiée par les cytokines, appelée 'tempête de cytokines'.

Avec l’apparition des premiers cas sur l’île, il a été décidé d’administrer le candidat vaccinal à ces patients, admis dans des unités de soins intensifs. Dans les 48 heures qui suivirent, les améliorations furent remarquables et les malades réussirent à inverser leur situation, a-t-elle souligné.

Incorporé dans le protocole national et inclus dans le traitement des patients critiques et graves du Covid-19, il est utilisé dans les unités de soins intensifs de tous les établissements de santé du pays et est disponible pour d’autres pays du monde, a ajouté la professeur de l’École latino-américaine de médecine.

peo/asg/Alb