Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le quotidien britannique The Guardian souligne le succès du programme cubain contre le Covid-19

Londres, 8 juin (Prensa Latina) Le quotidien britannique The Guardian a souligné hier le travail accompli par les autorités cubaines contre le Covid-19, après avoir assuré que l’île des Caraïbes avait donné l’exemple avec son programme ayant obtenu des succès pour contenir la maladie.

Dans un article publié ce dimanche, il note, par exemple, qu’au moment où l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a identifié l’Amérique Latine comme nouvel épicentre de la pandémie, les Cubains ont 70 fois moins de chances de contracter le virus que les Brésiliens, ou 27 fois moins que les Mexicains.

Notant que le pays antillais ne compte que 83 décès et un peu plus de 2000 cas positifs au Covid-19, The Guardian attribue ces résultats à la recherche, aux enquêtes de quartiers et au traçage de contacts, travail effectué maison par maison quotidiennement par des dizaines de milliers de médecins de famille, d´infirmières et d´étudiants en médecine.

En plus d’interviewer les participants à ce programme et les habitants, le journal recueille des déclarations comme celles du professeur William Leogrande, de l’Université Américaine de Washington, qui affirme qu’aucun autre pays de cet hémisphère n’a fait quelque chose de semblable.

D’un point de vue scientifique, l’identification précoce des cas, le traçage des contacts et la quarantaine sont les seuls moyens de contenir le virus en l’absence d’un vaccin, et comme tout part de la prévention, le système de santé cubain est parfaitement équipé pour mettre en œuvre cette stratégie stoppant la propagation, a-t-il affirmé.

Le quotidien cite également l’éditrice de la revue nord-américaine Medic Review, Gail Reed, qui rapporte que ce système de santé universel est celui qui a permis au gouvernement cubain de travailler avec une stratégie unifiée pour faire face à la pandémie.

Le véritable succès a été d’appliquer les mesures de santé publique que les scientifiques du monde entier considèrent comme les plus efficaces, et ils (les Cubains) ont toujours eu la volonté politique de les mettre en oeuvre, a commenté Reed.

The Guardian rappelle en outre que l’île des Caraïbes a actuellement la plus forte densité de médecins au monde (huit pour mille habitants) et qu’elle est le pays latino-américain qui consacre le pourcentage le plus élevé de son produit intérieur brut à la santé publique.

Alors que 30 % des 630 millions d’habitants d’Amérique Latine et des Caraïbes n’ont pas accès à la santé pour des raisons monétaires, tout le monde à Cuba a une couverture, a ajouté la publication, qui cite des données de l’Organisation Panaméricaine de la Santé (OPS).

The Guardian oppose en outre les positions sur le Covid-19 adoptées par les présidents des États-Unis et du Brésil, Donald Trump et Jair Bolsonaro, respectivement, et souligne que tandis que deux populistes excentriques et antiscientifiques dirigent les deux pays les plus puissants de la région, Cuba fait la différence avec son approche fondée sur des preuves et sur le strict respect des mesures.

peo/Jha/nm