Agence de Presse de l'Amérique Latine

Annulation de la réglementation interdisant de s’agenouiller pendant l’hymne étasunien

Washington, 11 juin (Presse latine) La lutte contre le racisme se poursuit aujourd’hui aux États-Unis après la décision de la Fédération de football de ce pays (US Soccer) de supprimer la réglementation interdisant aux athlètes de s’agenouiller pendant l’hymne national en signe de protestation.

Comme l’a expliqué l’US Soccer dans un communiqué, le Conseil d’administration a voté l´abrogation de « la règle 604-1, qui exigeait que nos joueurs se lèvent pendant l’hymne national ».

Dans la missive, l´entité a rappelé que cette réglementation a été mise en œuvre en 2017 lorsque la footballeuse Megan Rapinoe, capitaine de l’équipe nationale, s’était agenouillée pour soutenir la manifestation pacifique inspirée par le 'quarterback' de l´équipe de San Francisco de la NFL, Colin Kaepernick.

Il est devenu clair que cette règle était erronée et qu’elle sapait l’important message du mouvement  Black Lives Matter. Nous n’avons pas fait assez pour écouter, en particulier nos joueurs, pour comprendre et reconnaître les expériences très réelles et significatives de la communauté noire et d’autres minorités dans notre pays, souligne l´US Soccer.

L´US Soccer a présenté ses excuses à « nos joueurs, en particulier à nos joueurs noirs, au personnel, aux fans et à tous ceux qui soutiennent l’éradication du racisme ».

Selon plusieurs analystes, cette décision soutient l’état de droit et se solidarise directement avec la lutte contre le racisme, un mal profondément enraciné dans la société étasunienne.

De plus, elle défie directement le président du pays, Donald Trump, qui est allé jusqu’à qualifier publiquement de 'fils de pute' les sportifs qui s’agenouillaient pendant l’hymne pour protester contre la discrimination raciale.

peo/mem/Yas