Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Covid-19 progresse dans le monde et l’OMS met en garde contre la réapparition de cas en Europe

Genève, 26 juin (Prensa Latina) La pandémie de Covid-19 continue de progresser dans le monde, atteignant près de 9,3 millions de cas, alors que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a alerté hier sur la réapparition de foyers d´épidémie en Europe à la suite du déconfinement.

Selon les chiffres officiels d´hier de cette entité, au niveau international on dénombre 9 millions 296 mille de cas positifs au SRAS-Cov-2 et 479 mille décès, tandis que l’Amérique reste la région la plus touchée avec 6,4 millions de personnes positives.

Les États-Unis sont en tête de liste des pays les plus touchés avec 2,3 millions de cas et près de 121 mille décès, suivis par le Brésil avec 1,1 million de malades et plus de 52 mille décès.

En mars et avril, l’Europe a été l’épicentre de la pandémie et, après une certaine stabilisation, de nombreux pays ont décidé de mettre fin au confinement et de reprendre progressivement leurs activités.

Ce jeudi, le directeur régional de l’OMS, Hans Kluge, a alerté sur l’augmentation des cas de Covid-19 suite à l’assouplissement des mesures restrictives dans plusieurs pays du continent.

Au cours d’une conférence de presse à Copenhague, Kluge a affirmé que les avertissements de l’OMS sur la possibilité d’une reprise de l´épidémie étaient devenus réalité et a appelé à redoubler d’efforts pour éviter une nouvelle crise.

Avec plus de 2,6 millions de cas confirmés, l’Europe continue de signaler près de 20 mille nouvelles infections et plus de 700 décès par jour.

Il a également précisé que 30 pays et territoires ont enregistré une augmentation des cas positifs au cours des 15 derniers jours et que 11 d’entre eux connaissent une transmission accélérée qui peut de nouveau provoquer des situations complexes pour les systèmes de santé.

Kluge a mentionné en particulier la Pologne, l’Allemagne et l’Espagne, où des événements épidémiologiques se sont produits dans des écoles, des mines de charbon et des entreprises productrices d’aliments.

peo/agp/lmg