Agence de Presse de l'Amérique Latine

L’ONU établit des projections en matière de lutte contre la pandémie de Covid-19

Nations Unies, 26 juin (Prensa Latina) Le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a présenté hier un plan d’action avec les mesures prises par l’organisme multilatéral face au Covid-19 et les projections pour lutter contre la pandémie.

L’initiative établit un programme de politiques prospectives pour aider les pays à mieux se redresser de la pandémie et répondre aux besoins des plus vulnérables, a-t-il souligné.

Nous ne pouvons pas recréer les systèmes qui ont aggravé cette crise, a-t-il souligné, il est urgent de mieux reconstruire avec des sociétés et des économies plus durables, inclusives et égalitaires.

Selon les propos de Guterres à la presse, il est temps d’investir dans des sources d’énergie qui ne polluent pas et ne provoquent pas d’émissions, mais qui créent des emplois décents et économisent de l’argent.

C’est pourquoi le plan envisage une stratégie fondée sur trois piliers, à commencer par une réponse sanitaire coordonnée et globale, guidée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Il contient également des éléments visant à remédier aux aspects socioéconomiques, humanitaires et relatifs aux droits de l’Homme dévastateurs de la crise provoquée par le Covid-19 et à créer les conditions propices au redressement.

Un virus microscopique a eu des conséquences catastrophiques sur notre monde, la pandémie a révélé de graves inégalités systémiques, a souligné le titulaire de l’ONU.

Beaucoup de gens perdent de plus en plus confiance dans les entités et institutions politiques et, maintenant plus que jamais, les dirigeants doivent être humbles et reconnaître l’importance vitale de l’unité et de la solidarité, a exhorté le titulaire.

La famille des Nations Unies se mobilise maintenant pour sauver des vies, contrôler la transmission du virus, atténuer ses conséquences économiques, et appuyer les efforts visant à accélérer la recherche et la mise au point d’un vaccin accessible à tous, a-t-il précisé.

Le secrétaire général a également indiqué que son appel en faveur d’un cessez-le-feu mondial avait été appuyé par près de 180 pays, plus de 20 groupes armés, ainsi que par des chefs religieux et des millions de membres de la société civile.

Mais il y a des difficultés à l’appliquer, a-t-il souligné.

Il a également ajouté que l’ONU lutte contre le fléau de la désinformation concernant le Covid-19.

Face aux défis, Guterres a souligné l’importance du multilatéralisme et la nécessité de suivre les principes de la Charte des Nations Unies.

L’ONU est fermement engagée à diriger le renouveau après la pandémie, mais il est difficile de transformer les mécanismes de gouvernance mondiale sans la participation active des puissances mondiales, dont les relations actuelles sont très dysfonctionnelles, a-t-il affirmé.

'Pendant 75 ans, nous avons essayé d’aider à unir le monde dans des relations de coopération productives pour la résolution de problèmes globaux et le bien commun', a-t-il manifesté.

Je me réjouis à la perspective de discuter de ces questions avec les leaders mondiaux en septembre prochain, sous quelque format que ce soit, lors du débat de haut niveau de l’Assemblée Générale, a-t-il déclaré.

'Nous devons nous réunir pour imaginer à nouveau et réinventer le monde que nous partageons', a-t-il conclu.

peo/rgh/ifb