Agence de Presse de l'Amérique Latine

Soutien de l’OPS et de l’OMS à Cuba pour lutter contre le Covid-19

Par Diony Sanabia

La Havane, 29 juin (Prensa Latina) Les organisations panaméricaines et mondiales de la santé (OPS/OMS) maintiennent aujourd’hui leur soutien à la lutte de Cuba contre le Covid-19, a assuré son représentant dans ce pays caribéen, José Moya.

Nous avons constamment des réunions virtuelles entre les équipes techniques de notre siège et les collègues du ministère cubain de la Santé Publique, a déclaré le fonctionnaire dans une interview exclusive accordée à Prensa Latina.

Nous partageons des éléments techniques, des formations pour les ressources humaines, des services de santé, des idées qui émergent afin d’être mieux préparés à la lutte contre la pandémie, a-t-il ajouté.

Il a déclaré que la représentation de ces entités à La Havane a pu mobiliser des ressources financières et les a mises à la disposition des autorités sanitaires cubaines pour continuer à soutenir l’achat de matériel et d’intrants nécessaires contre la maladie provoquée par le coronavirus SARS-Cov-2.

Dès que les premiers cas de cette maladie, apparue en Chine à la fin de 2019 et maintenant présente dans presque tous les pays du monde, se sont produits, nous avons partagé des informations à ce sujet, a rappelé l’épidémiologiste péruvien sur la contribution initiale de l’OPS et de l’OMS à la lutte face au Covid-19.

Quand la maladie se confirmait comme un événement très transmissible et qui arriverait dans notre région, la directrice de l’OPS, Carissa Etienne, a envoyé une lettre aux ministres de la Santé les appelant à se préparer à une nouvelle situation épidémiologique, a-t-il exposé.

Ensuite, une de nos participations a été de soutenir et préparer les experts des laboratoires de chaque pays à pouvoir connaître les techniques pour le diagnostic de ce nouveau coronavirus, a-t-il précisé.

À cet égard, il a indiqué que deux réunions avaient eu lieu, l’une au Brésil et l’autre au Mexique, et qu´une virologue de l’Institut de médecine tropicale Pedro Kourí (IPK), de La Havane, avait assisté à cette dernière et était revenue à Cuba avec des connaissances sur la réalisation des tests moléculaires de PCR (réaction en chaîne par polymérase) en temps réel.

Selon Moya, cette experte cubaine a apporté dans son pays les premiers réactifs pour ces examens, que l’OPS a remis il y a près d´un mois 100 mille tests directement à l’IPK, 'un centre d’excellence au niveau national et régional'.

Interrogé sur les appels de diverses organisations et personnalités du monde à décerner le prix Nobel de la Paix aux membres du contingent cubain de médecins spécialisés dans les situations de catastrophe et de grave épidémie Henry Reeve pour leur travail contre le Covid-19, Moya a affirmé que ces déclarations sont très importantes.

Nous voyons de plus en plus de positions en faveur d’une telle revendication, c’est une reconnaissance faite par différentes institutions, gouvernements et pays au travail des personnels de santé des brigades, a-t-il souligné.

Ils sont arrivés dans de nombreux endroits de la région, et récemment quatre groupes sont arrivés au Pérou, mon pays natal, ce sont des missions à la demande des propres nations, qui connaissent les qualités et les compétences des professionnels de la santé cubains, a-t-il affirmé.

Puis il a souligné que ces médecins, infirmiers et logisticiens se joignent en ces moments si difficiles au soutien de la prise en charge des cas de Covid-19, ils font des recommandations et conseillent pour faire face à la situation de risque.

Pour lutter contre ce mal, Cuba a envoyé trois mille quarante-quatre professionnels dans plus de 30 pays et territoires d’Amérique Latine et des Caraïbes, d’Europe, d’Afrique et du Moyen-Orient, a précisé il y a deux jours le ministre de la Santé Publique, José Ángel Portal.

peo/mem/dsa