Articles

La Syrie qualifie d’ingérence la réunion de Bruxelles

Damas, 2 juillet (Prensa Latina) Damas a qualifié hier d’ingérence dans ses affaires intérieures la réunion de Bruxelles (Belgique) car « ce qui se passe en Syrie relève de la compétence des Syriens et de leur gouvernement légitime ».

À cet égard, le Ministère des Affaires Étrangères et des Rapatriés a également exprimé dans une déclaration que 'les positions émises celle-ci (la réunion de Bruxelles) confirment la persistance des États-Unis, de l’Union Européenne et des régimes subordonnés, de leurs politiques hostiles à l’égard de la Syrie'.

Ces gouvernements qui ont participé à cette conférence « ont offert toute forme de soutien au terrorisme, versé le sang des Syriens et détruit leurs réussites, et maintenant ils volent les richesses pétrolières, le blé et les usines, ainsi qu’ils empêchent le processus de reconstruction et imposent des sanctions successives, et ne peuvent donc en aucune manière faire valoir leur préoccupation pour les Syriens », est-il précisé dans le document émis.

« Ceux qui commettent des crimes et des délits contre les Syriens assument l’entière responsabilité de leurs souffrances et ne pourront se cacher derrière un faux masque humanitaire ou par la politisation flagrante de l’aspect humanitaire au service de leurs agendas », a déclaré la Chancellerie.

« L’avenir du pays est un droit exclusif des Syriens et les pressions politiques et économiques ne pourront pas saper la libre volonté de cette nation du Levant parce que le concept de mendicité, que beaucoup pratiquent, n’a pas sa place dans le comportement politique et diplomatique national », a manifesté le Ministère des Affaires Étrangères.

peo/mem/pgh