Agence de Presse de l'Amérique Latine

L’UE appelle à résoudre les différends entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan

Bruxelles, le 13 juillet (Prensa Latina) L’Union Européenne (UE) a appelé aujourd’hui les gouvernements de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan à cesser les hostilités et à prendre des mesures pour réduire les tensions à la frontière entre les deux pays.

Dans un communiqué publié par le Service européen de l’action extérieure, le bloc régional a appelé les deux parties à mettre fin à l’affrontement armé, s’abstenir de toute action de nature à accroître les tensions et prendre des mesures immédiates pour éviter une nouvelle escalade de la situation.

Le ministre arménien de la Défense, David Tonoyán, a annoncé ce lundi que l’Azerbaïdjan avait repris les tirs d’artillerie contre le pays à l’aube, bombardant les positions arméniennes toutes les 15 à 20 minutes.

La veille, un affrontement armé a eu lieu à la frontière entre la région azerbaïdjanaise de Tovuz et la province arménienne de Tavush.

Le Ministère de la Défense de l’Azerbaïdjan a quant à lui affirmé que les militaires arméniens avaient ouvert le feu sur ses positions et qu’il y avait eu des victimes des deux côtés; l’Arménie a pour sa part affirmé que seul l’Azerbaïdjan avait subi des pertes dans sa tentative de s’emparer d’un poste fortifié sur son territoire.

Le premier ministre arménien, Nikol Pashinian, a tenu les autorités azerbaïdjanaises responsables de la dernière escalade des tensions à la frontière.

Les dirigeants politico-militaires de l’Azerbaïdjan seront responsables des conséquences de la déstabilisation régionale. Pour notre part, aucune provocation ne restera sans réponse, a déclaré Pashinián lors d’une session extraordinaire du Gouvernement.

peo/jcm/Nvo