Agence de Presse de l'Amérique Latine

Bras ouverts au Kenya à l’aide médicale de Cuba contre le Covid-19

Nairobi, 18 juillet (Prensa Latina) Les autorités et le peuple kényans ont chaleureusement accueilli une brigade médicale cubaine appartenant au contingent international Henry Reeve, qui appuiera la lutte contre le Covid-19 dans ce pays africain, ont rapporté aujourd’hui des sources diplomatiques.

Le groupe, arrivé la veille à Nairobi, comprend 20 spécialistes en soins intensifs, anesthésie, médecine interne, pédiatrie, endocrinologie, cardiologie et néphrologie, selon une publication du site Cubaminrex.

Le groupe se joindra aux efforts pour freiner la propagation de la maladie respiratoire dans la nation africaine, où 220 personnes sur 12 mille infectées sont déjà mortes, a précisé la source.

L’arrivée des médecins cubains a été notamment soulignée par la presse kényane et ils ont été chaleureusement accueillis à l’aéroport international Jomo Kenyatta à Nairobi et à l’hôpital universitaire Kenyatta.

Rashid Aman, secrétaire administratif en chef du Ministère kenyan de la Santé; Eva Njenga, présidente du Conseil des médecins et dentistes; et d’autres fonctionnaires locaux ont participé à l’accueil à l’aéroport, a détaillé Cubaminrex.

L’ambassadeur de La Havane au Kenya, Ernesto Gómez, et Damodar Peña, coordinateur de la Brigade médicale cubaine déjà présente dans la nation africaine, étaient également présents.

Cuba fournit des services de santé dans ce pays depuis juin 2018, et ses représentants ont gagné l’affection et le respect des patients et des autorités, a ajouté Cubaminrex.

« Depuis que la maladie du Covid-19 a été déclarée pandémie par l’Organisation Mondiale de la Santé, le 11 mars dernier, des dizaines de brigades médicales cubaines se sont rendues volontairement dans des pays de plusieurs continents, à la demande de leurs gouvernements, dans le seul but de sauver des vies », a confirmé la source diplomatique.

Le contingent Henry Reeve est composé de médecins spécialisés dans les catastrophes et les épidémies graves.

peo/tgj/lrd