Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Venezuela dénonce les plans des États-Unis contre son économie et l’Iran

Caracas, 23 juillet (Prensa Latina) Le représentant permanent du Venezuela auprès des Nations Unies (ONU), Samuel Moncada, a dénoncé mardi les plans du gouvernement des États-Unis pour détruire l’économie de ce pays et de l’Iran.

« Au milieu de la pandémie universelle, deux acolytes de Trump font étalage de leur stratégie unique pour détruire les économies de l’Iran et du Venezuela. Un plan systématique pour attaquer des millions de vies en utilisant le terrorisme économique. Ils confessent ici leur crime contre l’humanité », a écrit Moncada sur le réseau social Twitter.

Sur son compte du réseau social, le diplomate a présenté une vidéo dans laquelle on voit le conseiller nord-américain pour le Venezuela, Elliott Abrams, le représentant spécial pour l’Iran, Brian Hook, et Nadia Schadlow, chercheuse principale au Hudson Institute, exposant ouvertement la méthode d’asphyxie qu’ils appliquent à l’encontre des deux pays.

Dans un autre tweet, il condamne le fait que des « sociopathes au service de Trump reconnaissent qu’ils détruisent les économies. C’est un acte délibéré de terrorisme, un crime d’extermination et un crime contre l’humanité. Ils exposent ici la méthode pour atteindre l’asphyxie économique de millions d’êtres humains ».

Dans l’audiovisuel, Hook admet les actions unilatérales, dénommées « sanctions », dans ce cas contre les capitaines des tankers iraniens qui sont arrivés au Venezuela le mois dernier pour assister le service de carburant affecté par l’impact des mesures contre l’industrie pétrolière vénézuélienne.

« Il y avait neuf pétroliers qui se dirigeaient vers le Venezuela, nous avons pu interrompre quatre de ces expéditions. Je pense que si la communauté maritime sait que si vous recevez un appel téléphonique pour transporter du carburant au Venezuela, il s´agit d´une offre que vous ne devez pas accepter. Ils (les vénézuéliens) vont affronter un avenir très difficile économiquement parlant », manifeste le fonctionnaire nord-américain dans la vidéo.

Il précise en outre qu’ils continueront d’appliquer les sanctions qui peuvent être appliquées à toute activité menée par les deux nations.

« Apporter le combustible à Maduro est un défi de plus en plus grand auquel ils sont confrontés en raison du travail qu’Elliot et moi avons fourni », a conclu dans la vidéo le représentant spécial pour l’Iran.

peo/rgh/ycv