Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

Près de 300 infirmiers morts du Covid-19 au Brésil

Brasilia, 23 juillet (Prensa Latina) Au total, 295 infirmiers ont perdu la vie au Brésil et 12.391 ont été confirmés infectés par le virus SARS-Cov-2, responsable du Covid-19, jusqu’au 21 juillet dernier.

Selon un rapport de l’Observatoire des soins infirmiers, élaboré par le Conseil fédéral des soins infirmiers (Cofen), près de 27 mille professionnels de la santé ont été retirés de leur poste de travail depuis le début de la crise sanitaire en mars.

La plate-forme numérique a précisé que l’État de Sao Paulo, épicentre de la pandémie dans le pays, a enregistré 48 morts parmi le personnel qualifié d’infirmerie. Il est suivi par Rio de Janeiro avec 41 décès.

Le rapport fait valoir qu’à la vitesse à laquelle le virus se propage, il n’est pas possible de dire où et comment ils ont été infectés. Cependant, une statistique est confirmée : dans le domaine des soins infirmiers, le taux de contamination est trois fois plus élevé que celui des médecins.

Selon l’évaluation de la directrice juridique de l’Union des infirmières de l’État de Minas Gerais (sud-est), Carolina Brito, le nombre de cas chez ces professionnels est plus élevé par rapport aux autres professionnels de la santé.

Nous sommes à côté du lit du patient, fournissant des soins 24 heures sur 24. Surtout les techniciens, parce qu’ils sont ceux qui s´occupent de l’hygiène et donnent les médicaments tout au long de la journée, a précisé la spécialiste.

Selon les allégations, l’absence de test de Covid-19, en particulier dans les réseaux de santé publique de l’État et des municipalités, met en danger la vie des professionnels de première ligne et, par conséquent, expose l’ensemble de la société à la maladie.

peo/tgj/ocs